Malijet.co

Attaques djihadistes récurrentes au Mali : l’armée quitte les zones reculées et exposées

Face aux attaques et menaces grandissantes des terroristes, l’armée malienne a changé de stratégie ; elle demande aux agents de quitter les postes éloignés qui sont les plus exposés afin de se regrouper aux grands postes.

Cette décision stratégique des FAMA (Forces armées maliennes) a déjà été mise en application dans trois postes reculés situés non loin de la frontière Niger-Burkina Faso. Les camps de l’armée ont été levés dans les villages de Labbézanga, d’Anderamboukane et d’Indelimane. On voit des photos d’enfants qui s’amusent à ces endroits désormais sans soldats circuler sur les réseaux sociaux. Même si officiellement, le but de cette décision n’est pas d’abandonner la population, cette dernière se sent tout de même délaissée et en quelque sorte livrée à elle-même. De nombreux Maliens se posent l’épineuse question de la protection contre les terroristes et les criminels.

Le ministère de la Défense rassure quant au fait qu’elle assurera la protection du peuple. Il déploiera sur le terrain des unités mobiles qui seront toujours actives. C’est du moins ce qu’a déclaré un des responsables dudit ministère à RFI. Le changement de stratégie des troupes maliennes prouve l’existence d’un problème par rapport à leur posture sur le terrain.

Le mode opératoire des djihadistes est souvent le même ; ils jettent des obus, posent des mines avant de passer à l’attaque proprement dite, dans plusieurs positions. Pour éviter de jeter à nouveau son armée en pâture aux assaillants, Ibrahim Boubacar Kéita, président de la République du Mali, leur a demandé de changer de stratégie. Vivement, que cette nouvelle stratégie donne de bons résultats !

 

Source: Afrik

Vous allez aimer lire ces articles

Mali : Bamako a négocié avec Amadou Koufa

L’hommage de Macron aux soldats morts au Mali “pour la liberté du monde”

Tombouctou : la montée des couleurs au camp fort Cheick Sidi Bekaye

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct