Attentat-suicide dans la région de Gao : Deux jihadistes égyptiens tués

Selon un site égyptien spécialisé dans les mouvements islamistes armés, deux jihadistes égyptiens ont trouvé la mort au nord Mali. Le site parle d’un dénommé  Cherif Khitab et Mahmoud Saidi qui sont décédés dans les opérations militaires en cours dans cette partie du territoire auparavant contrôlée par des groupes armés terroristes. Le site en question diffuse en boucle des vidéos des deux égyptiens dans d’autres zones de conflit avant leur arrivée au nord du Mali dont la date n’a pas été indiquée. Ils ont d’abord tous les deux participé à des attentats en Somalie contre des intérêts occidentaux. KAMIKAZE ATTENTAT TOMBOUCTOU
Cherif Khatib dont le prénom de guerre est Abou Oubeida, s’est tué au cours de l’attentat-suicide perpétré contre une patrouille malienne dans la ville de Gao samedi dernier, dont le bilan était de deux soldats maliens morts et 5 jihadistes tués. A sa sortie de prison en Egypte, Cherif Khatib a participé activement dans la révolution égyptienne en particulier lors de l’attaque par des manifestants égyptiens de contre l’ambassade d’Israël en septembre 2011 au Caire ainsi que la manifestation des islamistes égyptiens contre la tutelle militaire après la chute de Moubarak. Après des escales dans plusieurs zones de conflit comme en Afghanistan, en Irak, Yémen etc. il a enfin posé ses valises à Gao en prélude à l’intervention française contre les islamistes. Il est mort quelques jours avant la naissance de sa fille dont il n’a pu voir le visage.
Quant à Mahmoud Saidi surnommé Abou Basiri l’Egyptien, les circonstances de sa mort n’ont pas été précisées mais le site affirme que c’est bien dans les opérations militaires en cours dans le septentrion malien qu’il est décédé. Mahmoud Saidi était notamment parmi les premiers hommes qui avaient fait irruption dans le bâtiment qui abritait la sécurité d’Etat à Nasr City au Caire lors de la révolution égyptienne en 2011.
Le site confirme par ailleurs la présence d’autres jihadistes égyptiens dans les opérations en cours au Mali au sein des groupes islamistes encore présents dans la région mais dit ne pas connaitre le nombre ni les véritables motivations.

Maciré DIOP

Vous allez aimer lire ces articles

Le Commissaire Divisionnaire, Bakoun Kanté : Un homme pétri d’expériences désigné Gouverneur de Tombouctou

Accord d’Alger : Et si la transition s’attelait à sa relecture

Malgré l’entrée des ex rebelles dans le gouvernement: Kidal toujours inaccessible !

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct