Malijet.co

Barkhane: Visite de la ministre des armées au Sahel

Du 19 au 21 janvier, la ministre des armées, Florence Parly, s’est rendue au Sahel accompagnée des ministres de la défense suédois, portugais et du secrétaire d’état à la défense estonien. Le but de cette visite était  de préciser les missions l’opération Barkhane à ses partenaires européens dans la perspective de la Coalition pour le Sahel appelée de ses vœux quelques jours plus tôt par le président de la République lors du sommet de Pau.

La ministre des armées, Florence Parly, et son homologue suédois, Peter Hultqvist, ont ainsi été accueillis le 19 janvier sur la base aérienne projetée de N’Djamena par le général Pascal Facon, commandant la force Barkhane. Un point de situation a été fait sur l’opération Barkhane ainsi que la situation sécuritaire dans la bande sahélo-saharienne. La ministre française a ainsi annoncé « la mise en place de la coalition internationale qui va se concentrer sur la région la plus critique, qui est la région des trois frontières avec un dispositif de commandement conjoint qui va associer le commandement de Barkhane et celui de la force conjointe du G5 Sahel ».

Les délégations se sont ensuite rendues à la présidence du Tchad pour rencontrer le ministre de la Défense, le général Mahamat Abali Salah, le ministre des Affaires étrangères Cherif Mahamat Zene et le secrétaire général à la Présidence par intérim Brahim Hissein Taha. Le gouvernement tchadien a annoncé l’engagement prochain d’un bataillon dans le fuseau centre de la force conjointe du G5 Sahel.

Les ministres français et suédois, rejoints par leurs homologues estoniens et portugais, ont été ensuite accueillis à Bamako par le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta. À cette occasion, Florence Parly a annoncé que « de nouvelles opérations vont se développer dans les prochaines semaines dans cette zone très particulière des trois frontières ». Les quatre ministres se sont aussi entretenus avec le général Namata, commandant la force conjointe G5 Sahel, qui a fait un bilan de la vingtaine d’opérations conduites par la force, insistant sur la très bonne coopération entre les différents partenaires, notamment avec la force Barkhane.

Les ministres français et suédois ainsi que le secrétaire d’État à la défense d’Estonie se sont enfin rendus sur la plateforme opérationnelle désert de Gao. Ils y ont rencontré les détachements danois et britannique, intégrés au groupement tactique désert aérocombat de la force Barkhane. Ils se sont rendus ensuite sur le terrain pour aller au contact des soldats. De retour à Gao, la ministre des Armées s’est adressée à la force, renouvelant sa confiance, en soulignant que les capacités et les hommes sont très précieux pour remplir la mission :

« Nous avons redéfini nos objectifs et redessiné ensemble une stratégie pour venir à bout des défis de la région et nous avons lancé une coalition internationale pour le Sahel avec plus de coordination entre les acteurs. » Enfin, madame Parly a conclu en ajoutant que « dans ce combat dont vous continuerez d’être le fer de lance, j’espère que vous serez rejoints par de nombreux frères d’armes européens. »

Ministère de la Défense (France)

Vous allez aimer lire ces articles

Kidal : l’honorable AG Bibi au Camp 1

1ère Région Militaire (Gao): Hommages aux braves

Cdt Mamadou Keita, chef de bataillon de Kidal: « Les FAMa sauront comment faire pour sécuriser…»

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct