Après l’assassinat de trois (03) personnes de la communauté IMGHAD, avec des corps totalement brûlés, le Général Elhadj Ag Gamou aurait conduit une mission de dialogue avec la population qui bloquait plusieurs axes routiers.

Selon nos sources à la présidence, le général Gamou aurait bénéficié de soutien financier conséquent du cabinet du Président de la République Ibrahim Boubacar Keita afin qu’il puisse entreprendre sa mission de médiation.

Rappelons que les tensions ont nettement paralysé des localités et créé de réelles frustrations au sein des communautés qui auraient lourdement exigé de l’Etat. Les discussions seraient en bonne voie, rassure un acteur du dossier. Des millions seraient déboursés pour éteindre ce feu fraternel qui pourrait se propager.

Source: Page Facebook Figaro du Mali