Comité de Suivi de l’Accord (CSA) à Kidal : Enfin le bout du tunnel

Le compromis dégagé entre les partis signataires de l’accord de paix, au sortie des travaux de la réunion du comité de suivi de l’accord de paix d’Alger, salué, comme un ouf de soulagement par les populations malienne dans leur diversité.

 

Les maliens, dans l’ensemble,  ont salué cette nouvelle qui s’invite comme enfin l’espoir de retrouver une bonne fois pour toute la paix entre les fils d’un même pays.  Au nom du gouvernement de transition et de l’ensemble des maliens, àcette occasion,  le gouverneur de la région de Kidal, le Colonel Fodé Malick Sissoko, n’a pas manque d’exprimer sa satisfaction,de voir enfin le drapeau malien  flotter devant le gouvernorat.

Il faut cependant souligner que plusieurs sont nos concitoyens qui ignorent le contenu de ce est écrit dans ce document signé entre les différents acteurs impliqués dans le processus de réconciliation et de sortie de crise.Il revient aux autorités de transition de tout mettre en œuvre afin d’expliquer le contenu de cet accord, et-ce, en multipliant des actions de sensibilisation autour du document paraphé en faveur de la paix.

Mahamat Saleh Annadif, le représentant Secrétaire général de l’ONU au Mali, a quant à lui, salué  la présence de la CMA, et des deux plateformes dans la salle. C’est la première fois qui dit avoir  vu autant de participants, avec les cinq membres permanents du Conseil de sécurité, qui étaient  représentés au plus haut niveau à une réunion aussi importante dans le cadre du comité de suivi de l’accord de paix.

En effet, il faut rappeler qu’en plus des acteurs locaux, les Ambassadeurs de France, des États-Unis, de Chine, de Russie, du Royaume Uni, et tous les pays africains voisins impliqués dans l’accord  pour la paix et la réconciliation, tels que le Nigeria, la Mauritanie, le Niger, le Tchad, le Burkina Faso, ont participé à cette réunion qualifiée d’historique par des observateurs de la scène politique malienne.

Le Président français Emmanuel Macron et son e ministre français des Affaires étrangères, Jean Yves Ledrian , ont quant à eux participé à des milliers de kilomètres par vidéoconférence.

.

Dramane konta

Source : Le Credo      

Vous allez aimer lire ces articles

Transition au Mali : Lomé accueille une réunion du groupe de soutien

Accompagner le Mali sur le chemin de la paix

Mali : pourquoi Ras Bath et ses coaccusés restent incarcérés

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct