Malijet.co

Des ressortissants d’Ansongo projettent un sit-in devant la Primature

La population d’Ansongo est mécontente et se dit abandonnée par l’Etat central depuis qu’il a décidé de retirer le bataillon FAMa qui était en position à Labbezanga, il y a de cela quelques semaines. «On est tellement frustré, ici, à Ansongo, que nous comptons le manifester aux plus hautes autorités mais à Bamako». Ces propos sont d’un ressortissant de la ville qui informe du sit-in qu’ils entendent organiser les  14, 21 et 28 février devant la Primature, pour réclamer le retour immédiat de l’armée malienne à la frontière Mali-Niger (Labbezanga) et dans les autres localités du cercle. Il est important de rappeler que depuis que les attaques sont devenues récurrentes à la frontière Mali-Niger et que la zone dite des trois frontières est devenue une base des terroristes, le gouvernement malien (précisément après l’attaque d’Indelimane) a abandonné certains postes parmi lesquels celui de Labbezanga. Pour les habitants de cette localité, c’était un « recul pour mieux sauter». Malheureusement, depuis, aucune nouvelle des forces de défense à Labbezanga, qui ressemble désormais à une ville morte.

Source : Nouvelle Libération

Vous allez aimer lire ces articles

Autrement dit : Dialoguer ou ne pas dialoguer ?

Centre du Mali : les innommables atrocités humaines

En route pour Kidal : Humiliation suprême !

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct