Djihadistes au Mali : le gouvernement annonce un dialogue

L’insécurité du Mali est au cœur des préoccupations du gouvernement de transition ayant à sa tête le Premier ministre Moctar Ouane. Dans une interview exclusive accordée aux médias français RFI et France 24, il a fait savoir que son gouvernement avait autrefois exprimé son souhait d’enclencher un processus de dialogue avec les terroristes, conformément aux conclusions issues du dialogue national.

La France contre le dialogue avec les terroristes

Pour Moctar Ouane, le dialogue doit être perçu comme « une opportunité » et « un prolongement de l’action militaire » menée, par la force Barkhane, entre autres. S’agissant des négociations avec les terroristes, il a évoqué au cours de l’entrevue, « une dynamique en cours » afin de « rétablir la sécurité sur l’ensemble du pays ». Notons que le projet du gouvernement de transition de discuter avec les terroristes, n’est pas vu d’un bon œil par la France. Cette dernière continue en effet de réaffirmer sa désapprobation concernant l’ouverture des négociations de paix avec des groupes terroristes tels que : l’Etat islamique et Aqmi.

Sur cette situation, le Premier ministre a déclaré qu’« il n’y a pas de déphasage entre le Mali et la France ». Rappelons qu’au début du mois d’octobre dernier, une négociation avec Aqmi avait eu lieu pour permettre la libération d’otages occidentaux. Parmi ceux-ci figure la française Sophie Pétronin et le leader de l’opposition malienne, Soumaïla Cissé.

Source: lanouvelletribune

Vous allez aimer lire ces articles

Gao : Marche pour la sécurisation des populations et de leurs biens

Opération conjointe Barkhane-Armée malienne : Une centaine de terroristes neutralisés et du matériel saisi

APRÈS SON ENLÈVEMENT PAR DES HOMMES ARMÉS NON IDENTIFIÉS : LE MAIRE DE DOUEKIRÉ LIBÉRÉ

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct