Forces françaises au Sahel/ Macron: “des gens disent tout et n’importe quoi”

C’est un Emmanuel Macron très remonté qu’il a été donné d’entendre le 13 janvier à l’issue du sommet de Pau qui a réuni les 5 chefs d’Etat du Sahel et lui.

Les forces françaises sont indésirables dans le Sahel si l’on s’en tient aux propos tenus depuis quelques mois par des leaders politiques et des activistes web sur les réseaux sociaux dans les pays membres du G5 Sahel: Burkina Faso, Mali, Niger, Mauritanie, Tchad. Les forces venues de la métropole sont accusées de piller les ressources minières et les richesses de ces pays, qu’elles sont sensées pourtant protéger face aux terroristes qui sévissent dans la zone.

La pression est montée d’un cran lorsque des milliers de personnes réunies le 10 janvier dernier à Bamako, la capitale malienne, ont appelé à une intervention des forces russes, non sans souhaiter le départ des militaires venus de l’hexagone. Emmanuel Macron qui attendait une position claire des chefs d’Etat de la région, les a convoqués à un sommet à Pau, commune du sud-ouest de la France. Après avoir été rassuré par ces derniers, le président Français est monté au créneau pour se faire entendre.

Voici ses propos: 

« A chaque fois qu’un Etat demandera à l’armée française de ne plus être là, nous quitterons.

Notre seul intérêt et je l’ai dit tout à l’heure, c’est la lutte contre le terrorisme et la stabilité et la souveraineté des  Etats où nous sommes présents. J’entends beaucoup de choses sur les réseaux, dans les déclarations.  J’entends beaucoup de gens  dans votre pays qui disent tout et n’importe quoi. Demandez-vous par qui ils sont payés, demandez-vous quels intérêts ils servent.

Moi j’ai mon idée. Mais que ces gens-là disent qui se fait tuer pour leurs enfants. Moi je sais qui est tombé pour la sécurité des Maliennes et des Maliens, des Nigériens, des Burkinabè : des soldats français.  Je le fais en conscience quand je décide de les envoyer là bas.

Donc les discours que j’ai pu entendre ces dernières semaines, sont indignes.  Indignes. Ils sont combattus avec beaucoup fermeté par vos dirigeants et je les en remercie.

Ils (les discours) sont indignes parce qu’ils servent aussi d’autres  intérêts.

Soit, ils servent les intérêts des groupes terroristes qu’ils voudraient voir plus puissants dans vos pays, soit ils servent d’autres puissances étrangères qui veulent simplement voir les européens plus loin parce qu’ils ont, eux, leur propre agenda, agenda de mercenaires.

 On n’a pas cet agenda-là. L’armée française est là pour la sécurité et la stabilité. Je n’ai pas d’autre intérêt « 

Notons qu’il a été décidé au terme de ce sommet de l’envoi de 200 soldats supplémentaires dans le Sahel, où les morts se comptent désormais par centaines, avec des terroristes qui semblent avoir renforcé leurs capacités de nuisance.

Hartman N’CHO

Vous allez aimer lire ces articles

« Gendarme couché » : ces ralentisseurs qui créent plus d’accidents qu’ils n’en évitent !

Dr. Fousseyni Doumbia, professeur de droit constitutionnel : «Pour la stabilité au Mali, il faut faire partir les membres de la Cour constitutionnelle» «Il faut réintroduire le principe du contradictoire au niveau de la Cour Constitutionnelle»

Mohamed Moufah Haidara, leader religieux, membre du HCI : “Mélanger politique et religion est un danger pour le Mali, pays laïc

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct