Il y a de cela plus d’une semaine, des rumeurs ont circulé sur les réseaux sociaux sur une dissolution du CJA au sein du MNLA. Face à la persistance de la nouvelle, le CJA dans un communiqué datant du 9 décembre a démenti ces « allégations mensongères ». Arrêt sur les faits.

Sur les réseaux sociaux, Facebook notamment, l’information selon laquelle  le Congres pour la Justice dans l’Azawad aurait rejoint le Mouvement National de Libération de l’Azawad a suscité des réactions et interrogations, jusqu’au sein du CJA. Il est, en effet, difficile de distinguer le vrai du faux sur ce réseau social. À travers un communiqué en date du 9 décembre, le CJA a apporté un démenti formel et officiel de ce qu’il qualifie d’« allégations mensongères L’information est de nuisance « car, elle est en train de soulever des questionnements de beaucoup des nôtres », souligne le communiqué. Une « intoxication mensongère qui n’a aucun fondement et qui ne vient ni du CJA ni du MNLA », poursuit cette mise au point.

Eléments de faits

Le Congrès pour la Justice dans l’Azawad n’a intégré ni le MNLA ni la CMA. C’est le Secrétaire général du CJA, Azarock Ag Inaborchad qui l’affirme. « On a jamais dit qu’on va intégrer la CMA, on avait dit qu’on négocie dans le cadre du processus de l’inclusivité » ainsi, il lève toute équivoque. Le Secrétaire général se veut être claire sur le sujet, « on a jamais dit qu’on sera fondu dans un groupe quelconque, mais que nous sommes en train de réfléchir ensemble », souligne-t-il avec insistance.  Selon lui, le CJA opère des rapprochements pour le moment avec la CMA. Une initiative née à la suite de la 21eme session du Comité de suivi de l’Accord, où le Représentant Spécial du Secrétaire Général de l’ONU, Mahamat Saleh Annadif avait insisté sur la question d’inclusivité. C’est ainsi que « les gens de la CMA, de la Plateforme et tout le monde sont en train de se démener pour voir qu’elles sont les rapprochements à faire », situe Azarock  Ag Inaborchad. « Nous avons écarté pour le moment toute possibilité de nous faire fondre dans un groupe même si c’est ce que la CMA souhaite », poursuit-il. Des réunions ont eu lieu entre des responsables du CJA et ceux de la CMA qui ont abouti à définir un certain nombre des schémas. « On avait discuté avec Bilal Ag Acherif, calmement, de façon très responsable et on avait dit qu’on mettrait un cadre de concertation. En plus de nous ,il y a aussi le CMFPR2 et le MSA », indique Azarock Ag Inaborchad. Toujours selon le Secrétaire général, l’objectif est d’avoir un cadre de réflexion sur des propositions et des modalités de collaboration.

Le Secrétaire général du CJA lève aussi la confusion souvent faite entre le CJA qu’il préside et celui membre de la Coordination des Mouvements de l’Entente(CME).

 

Source: journaldumali