Malijet.co

Mali: attaque meurtrière à Boulikessi, à la frontière avec le Burkina Faso

Onze morts et quatre blessés, c’est le bilan de l’attaque contre une position de l’armée malienne, à la frontière avec le Burkina Faso. L’attaque est attribuée à de présumés jihadistes.

armee-malienne-soldat-militaire-attaque-terroriste-fama

Le village malien de Boulikessi est situé à la frontière avec le Burkina Faso. Une mare sépare les deux pays. Les assaillants sont venus sur place ce dimanche 5 mars, très tôt. Selon des témoins, ils étaient à moto et à bord d’au moins deux véhicules. Des coups de feu nourris ont été entendus et des véhicules brûlés.

Onze militaires maliens ont été tués et quatre autres blessés, selon deux sources militaires. D’autres soldats de l’armée malienne, dont on était sans nouvelles, ont pu regagner le territoire du Burkina Faso. En soutien de l’armée malienne, des hélicoptères de l’opération française Barkhane se sont dirigés sur les lieux. Mais il semble que l’attaque était terminée.

Plusieurs sources sécuritaires pointent du doigt un groupe jihadiste dirigé par un prédicateur radical burkinabè. Avec l’appui d’autres groupes de la sous-région, il semble vouloir s’installer entre le Mali et le Burkina Faso avec pour objectif de mener des opérations dans les deux pays.

La localité malienne où l’armée nationale vient d’être attaquée est frontalière des provinces du Soum et de l’Oudalan, au Burkina Faso, récemment victime d’attaques attribuées au même groupe terroriste.

Publié: le 06 -03 -2017 par rfi.fr

Vous allez aimer lire ces articles

Le ministre de la défense et des anciens combattants à Mopti: La nécessité d’impliquer les autorités morales pour résoudre la crise

Supposée alliance des djihadistes au nord du Mali: Iyad s’offre un nouveau coup de publicité sur un plateau d’or

Attaque de Bulkessi : 11 morts et 4 blessés par le groupe terroriste Ansarou Al Islam dirigé par Ibrahim Dicko, un prédicateur radical Burkinabè

ORTM en direct Africable en direct