Malijet.co

Mali – Gao: mise en place d’une « police militaire » au camp du MOC après des incidents

Les responsables du mécanisme opérationnel de coordination (MOC) ont mis en place, cette semaine, des mesures disciplinaire et contraignante pour mieux « encadrer » leurs combattants suite à des incidents survenus il y a quelques semaines dans la ville de Gao.

patrouilles mixtes nord mali combattant moc fama mnla cma gatia kidal gao tombouctou

Il y a quatre mesures au total, selon un officier du MOC contacté par Sahelien.com.  Il s’agit notamment de la création d’une « police militaire » pour garder un œil sur les agissements des combattants, la mise à disposition d’un numéro vert aux populations, la réduction dans la circulation et l’identification expresse des véhicules du MOC et des sanctions exemplaires contre les contrevenants aux nouvelles règles.

Ces mesures interviennent après l’enlèvement d’un véhicule du mécanisme opérationnel de coordination par un membre et l’arrestation de deux jeunes combattants pour une tentative de braquage, toujours à Gao.

« Nous avons fait la demande du numéro vert auprès de la Société des télécommunications du Mali (Sotelma). C’est pour que les habitants puissent nous alerter sur des actes de banditisme dans la ville », affirme un autre officier du mécanisme opérationnel sous le couvert de l’anonymat. Cette mesure s’applique aussi sur des incidents qui pourraient impliquer les combattants même du MOC.

« La police militaire, elle, va suivre nos éléments en ville », assure cette même source. Même si le coordinateur du MOC, le colonel Rhissa Ag Sidi Mohamed tient à relativiser:  » Ça n’a rien à voir avec les incidents qui se sont déroulés. Dans chaque camp militaire, il y a une telle police pour veiller sur sa bonne marche. »

Aboubacar Dicko

 

Vous allez aimer lire ces articles

NORD MALI : Quand les langues se délient…

Charia : Une réalité malienne

Revue de presse Afrique: Mali, la terreur à l’école

ORTM en direct Africable en direct