Manifestation contre la France à Kidal

Quelques centaines d’hommes, de femmes et d’enfants se sont rassemblés jeudi matin dans le cadre d’une manifestation organisée par la Coordination des associations islamiques de Kidal réagissant à l’appel contre la France du Haut Conseil Islamique du Mali après la publication des caricatures du Prophète.

 

« Tout sauf le messager d’Allah », proclamaient les banderoles en bleu, blanc et rouge. Le portrait d’Emmanuel Macron et le drapeau français ont été brûlés.

Un peu partout dans le monde musulman, l’émotion contre les caricatures a suscité un mouvement de boycott, des protestations des oulemas et plusieurs attaques isolées, dont la plus spectaculaire, à Nice, dans la basilique Notre Dame de l’Assomption, a fait trois morts jeudi. Le sentiment anti-français est exacerbé alors que le niveau d’alerte est déjà très élevé, notamment dans les pays où la France combat militairement les groupes armés djihadistes. C’est notamment le cas au Mali, où Barkhane est engagée dans une guerre sans merci contre AQMI et l’Etat islamique, qui réclament le départ de l’armée française.

Mondafrique

Vous allez aimer lire ces articles

Destruction des mausolées de Tombouctou au Mali : la CPI exige le paiement de 1,8 milliard de FCFA aux victimes

BOUREM : recrudsence des braquages dans le cercle

A Ménaka, dans le nord du Mali, les armes ont commencé à se taire

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct