Malijet.co

Ménaka : 5 civils Idaksahak tués en moins 48 heures

Dans la nuit du dimanche 18 au lundi 19 novembre, des individus armés non identifiés ont attaqué un véhicule transportant des civils de la communauté IDAKSAHAK, plus particulièrement de la fraction des Ibalaghatane. L’acte s’est déroulé sur le tronçon reliant Chagham à Inekar à 50 km coté ouest de Ménaka.

Après avoir débarqué tous les passagers à bord du véhicule, les assaillants en ont abattu quatre. Avant de disparaitre dans la nature emportant des biens et le véhicule braqué. Des patrouilles qui ont été organisées après l’acte ont permis de localiser la direction prise par les assaillants. Il s’agit du sud, plus précisément vers la frontière avec le Niger.

Cet acte s’est déroulé au lendemain d’une autre attaque qui a eu lieu la veille le samedi 17 novembre dernier lorsque des individus armés non identifiés ont fait irruption dans un campement habité par des ressortissants de la même communauté, 25km côté ouest de Ménaka. Selon nos sources, les assaillants étaient au nombre de quatre soit deux par moto. Ils ont abattu à bout portant un jeune qui apparemment était le seul à n’avoir pas pu prendre la fuite.

Pour l’heure, on ignore encore l’identité des assaillants, même si l’on sait que cette communauté est très souvent prise pour cible à cause de l’adhésion de la majorité de ses ressortissants au sein du Mouvement pour le Salut de l’Azawad (MSA) de Moussa Ag Acharatoumane. Lequel mène une lutte sans merci contre des éléments de l’Etat Islamique dans le Grand Sahara en collaboration avec les combattants du GATIA et le soutien des FAMAs et des soldats français de l’Opération Barkhane.

Kibaru

Vous allez aimer lire ces articles

Ces députés qui ont honte de leur destination

Mairie de la commune II : -Plus de 700 millions de FCFA de l’AMO volatilisés -2 mois d’impayés de salaire aux travailleurs

Hamadoun Konaté : Un homme timide mais performant

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct