Malijet.co

Ménaka : Les offensives victorieuses d’El Hadj Gamou et de ses hommes

La traque des  organisations  terroristes sévissant dans le Sahel se poursuit. En moins d’un mois, les hommes d’El Hadj Gamou ont démantelé plusieurs bases terroristes et tué des chefs influents dont Djibo Hamma alias Abou Razak et Almahmoud Ag Iddar alias Mokossi, n°3 de l’Organisation de l’Etat islamique au Sahel.

Pour faire face aux terroristes de tout bord sévissant dans le Sahel, les combattants du Groupe d’auto-défense touareg Imghad et alliés (Gatia) de Gamou et ceux du Mouvement pour le salut de l’Azawad (MSA) se sont unis. A travers des patrouilles mixtes, cette coalition a déjà laissé des traces positives dans la lutte contre les terroristes.

En moins d’un mois, une dizaine de bases terroristes ont été démantelées dans les régions de Gao et Ménaka et surtout à la frontière Mali-Niger. Ces opérations ont permis de mettre hors état de nuire plusieurs leaders de l’Organisation de l’Etat islamique au Sahel. Malgré ces nombreuses victoires sur le terrain, Gamou et ses hommes ne veulent s’arrêter en si bon chemin. Ils ont frappé fort les 11 et 12 mars 2018.

A la suite des affrontements de deux jours à 45 km au sud-ouest de Ménaka dans la zone de Tabardé, Gamou et ses hommes ont neutralisé Almahmoud Ag Iddar alias Mokossi le n°3 de l’Organisation de l’Etat islamique dans le Sahel. De plus, six autres bandits ont été tués, trois immobilisés et quatre véhicules récupérés ainsi que treize motos. Un important matériel de guerre a été aussi saisi dont des roquettes.

Y. Doumbia

Source: L’indicateur du Rénouveau-Mali

Vous allez aimer lire ces articles

En un mot : IBK ne compte pas sur son parti

Situation explosive entre communautés peules et dogons du centre du Mali

Boni: 2 suspects dans l’assassinat d’un gendarme ont été arrêté

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct