Les éléments armés non identifiés ont attaqué ce lundi un poste de sécurité dans la localité de Diankabou, dans la région de Mopti. Le bilan fait état de trois militaires tués et trois autres blessés. La localité de Diankabou a déjà été la cible d’un attentat-suicide meurtrier avec l’utilisation de cadavre piégés qui avait ôté la vie à 17 personnes. Cette nouvelle attaque survient alors que l’armée affirme que des manœuvres militaires aériennes et terrestres sont actuellement dans la forêt de Wagadou.

Sourcekibaru