Après la visite du Premier ministre à Mopti, le Gouverneur de la région a mis en exécution les mesures sécuritaires annoncées par le chef du gouvernement. Les checkpoints du groupe d’autodéfense Dan Nan Ambassagou ont été levés ce 26 février.

« Conformément aux instructions su Premier ministre, nous avons procédé ce jour 26 février 2020 à la levée de tous les checkpoints installés çà et là dans le Pays Dogon sur la RN15 », a indiqué le Général de Brigade Abdoulaye CISSE.

L’opération s’est déroulée « sans aucun incident grâce à la collaboration des populations concernées sans distinction et l’intervention de nos forces appuyées par la MINUSMA », a précisé le Gouverneur.

Cette mesure avait suscité l’opposition des organisations de jeunes dogons et le mouvement d’autodéfense en question. Ils avaient conditionné leur collaboration à un déploiement préalable de l’armée malienne afin de sécuriser les zones concernées.

La levée pacifique des checkpoints est consécutive à une entente intervenue avec ces acteurs. Dans son communiqué, le gouverneur a, en effet, ajouté que les forces armées maliennes et la MINUSMA « seront désormais présentes sur le terrain pour assurer la sécurité de nos populations ».

Malivox.