Négocier avec les groupes extrémistes : « une option confrontée à des obstacles au Mali »

Un Haut responsable de l’Union Africaine a appelé récemment « à explorer un dialogue avec les groupes extrémistes ». Une déclaration faite après la libération de Soumaila Cissé et 3 autres otages occidentaux, échangés contre des centaines de présumés jihadistes. Selon Smaïl Chergui commissaire de l’UA pour la paix et la sécurité, cette option pourrait faire taire les armes dans le sahel après 8 ans de crise sans issue. Pour Ibrahim Maiga chercheur à l’institut d’étude et de sécurité, cette idée a été plusieurs fois envisagée par les autorités maliennes, mais de nombreux obstacles se dressent sur cette voie dit-il.

 

Source: studiotamani

Vous allez aimer lire ces articles

Accord d’Alger : Et si la transition s’attelait à sa relecture

Malgré l’entrée des ex rebelles dans le gouvernement: Kidal toujours inaccessible !

ANSONGO : attaque contre le centre de santé de Herba

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct