Opération Maliko/ Théâtre Est : Les résultats de la première colonne foraine à Labbezanga sont tangibles

Quelque mois après le passage de la 1ère colonne foraine, le commandement des FAMa de Gao et ses partenaires ont fait une rétroaction à Labbézanga (Ouatagouna) ce week-end. Cette délégation était dirigée par le représentant du gouverneur de la région de Gao M. Alhader Amadou Bella avec à ses cotés le Com-théâtre Est de l’opération Maliko le colonel-major Toumani Koné, le commandant secteur 1 du théâtre centre de l’Opération Maliko, le colonel Issa Mamadou Coulibaly et les représentants de la force Barkhane et ceux de la MINUSMA.

L’objectif était de faire un feedback  pour mieux constater de visu l’impact de la 1ère  colonne foraine qui consistait à aider les populations à mieux amorcer leur développement socioéconomique et sécuritaire, et les défis à relever pour minimiser les effets de la crise sur les populations.

Même si beaucoup reste à faire « Il y a vraiment du mieux en ce qui concerne le rehaussement du niveau de vie et de sécurité de la commune », a constaté le représentant du gouverneur M. Alhader Amadou Bella qui juge nécessaire de garder le contact avec les citoyens de ce village. Cela  afin de voir ce qui peut être réalisé en court et en moyen termes, a-t-il ajouté. Le représentant du gouverneur a invité les forces de sécurité à faire preuve de professionnalisme à l’égard des populations surtout à la frontière Mali-Niger. Vous constituez le 1er et le dernier écran sur cet axe, faites donc extrêmement attention pour ne pas ternir l’image des FAMa conclu t-il.

Selon le maire de la commune de Ouatagouna M. Salihou Maïga la 1ère colonne foraine a laissé une trace indélébile dans la survie des populations, car en si peu de temps le tissu social a été renforcé, la sécurité ne pose aucun problème et le développement économique et social est amorcé, ajouta-t-il. Mais l’arbre ne doit pas cacher la forêt, il y a encore des problèmes à résoudre tels que le manque d’emplois, a-t-il remarqué.   .

La représentante des femmes de Labbézanga Mme. Aminata Maïga reconnait, qu’il y’a vraiment eu un changement notoire dans la vie quotidienne des femmes du village depuis le 1er passage des FAMa et leurs partenaires.

Source: Fama

Vous allez aimer lire ces articles

Maouloud: Goundam se mobilise pour la paix

140 casques bleus déployés au nord du Mali

Sale temps pour l’EIGS dans le cercle d’Ansongo: Plusieurs de ses terroristes abattus et des armes détruites

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct