Les travaux de la deuxième session du Comité de Pilotage conjoint du Programme réhabilitation des routes rurales à Gao (Pistes pour la paix) ainsi que du Programme de stabilisation à Ménaka (PMS), ont eu lieu ce mercredi 19 février 2020, dans la salle de conférence du MATD. Au cours de cette session, les administrateurs ont procédé à l’examen de l’état d’exécution des deux programmes au titre de 2019 et l’adoption du PTBA 2020 des deux programmes. Le montant cumulé de ces deux programmes s’élève à plus de 13 315 927 100 FCFA.

L’ouverture des travaux était présidée par Moussa Bilane, conseiller technique au ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation (MATD), en présence de la représentante de l’Ambassadeur de la République fédérale de l’Allemagne au Mali, Silvia PASCHKE, des autorités politiques et administratives des deux régions ; des bénéficiaires, etc.

Des différentes interventions, il ressort que ces programmes ont officiellement démarré leurs activités au cours du dernier trimestre de 2019. Le Programme de Stabilisation à Ménaka (PSM) est financé à hauteur de 10 millions d’euros par la KFW soit plus de 6 559 570 000 FCFA.

Quant au Programme de réhabilitation des Routes Rurales (Pistes pour la Paix), son coût est de 10 millions 300 000 euros dont 10 millions au compte de la KFW et 300 000 euros de fonds propres des ONG internationales WHH et ACTED, soit un montant total de 6 756 357 100 FCFA.

Ayant pour objectif de contribuer à la stabilisation sociopolitique et économique, en renforçant le rôle de l’État dans la nouvelle région administrative de Ménaka, à travers le renforcement des capacités et de la légitimité de l’État, le Programme de Stabilisation à Ménaka, a fait savoir M. BILANE, a réussi en deux ans de mise en œuvre, à obtenir des résultats encourageants.

Il s’agit du démarrage des deux projets pilotes consistant en la réhabilitation du Centre d’Animation Pédagogique (CAP) et de la reconstruction de 13 salles de classe à l’école de Ménaka V. Il y a eu aussi la réalisation des études techniques pour la réalisation et l’équipement de 14 infrastructures, dont le siège du gouvernorat ; le siège du conseil régional ; 4 sièges de préfectures ; 5 sièges de mairies ; une brigade de gendarmerie ; 2 Centres de santé communautaire (CSCOM).

Le Programme ‘’Pistes pour la Paix’’, ayant pour objectif de contribuer à la stabilisation de la région de Gao par la réhabilitation et la construction de routes rurales et d’autres infrastructures économiques et sociales en haute intensité de la main-d’œuvre (HIMO) pour la création d’emplois et de revenus pour la population locale a également enregistré des résultats considérables.

Dans la commune de Taboye (Bourem), il y a eu la construction de la piste reliant Taboye à la route nationale 18 ; la réhabilitation du marché principal et du marché à bétail.

Dans la commune de N’Tillit (cercle de Gao), il y a eu la construction des marchés des villages de Doro, Dorey et N’Tahaka; la réhabilitation du pont à l’entrée du chef-lieu N’Tilit.

Au-delà des projets pilotes, le Comité technique régional de Coordination (CTRC), à Gao, a tout récemment validé 124 projets individuels à réaliser par le consortium ‘’Pistes pour la Paix’’.

Par Abdoulaye OUATTARA

INFO-MATIN