Chaque fois qu’il s’agit d’évoquer les circonstances et les avantages qui entourent la réintégration des ex-combattants, cela alimenterait la colère de la majorité des maliens, y compris au sein des forces armées qui assistent tristement à des options d’injustice.

Hier, 07 mars 2019 à 07H 43 minutes, est arrivé dans la cité des 333 Saints, un détachement de FAMa. Il serait composé, d’après les recoupements, de 40 individus dirigés par le colonel Algabass Ag Hamad Amad . Pour un autre responsable d’un mouvement armé, ce serait en réalité une cinquantaine d’éléments déserteurs des FAMa qui seraient tous de la CMA et ils devraient réintégrer l’armée nationale en application de l’accord pour la paix.

Selon les réseaux,  plusieurs déserteurs qui sont revenus auraient quitté la Mauritanie et l’Algérie. Un accueil singulier, avec collation, leur aurait été réservé par une forte délégation du gouverneur de Tombouctou. Suite à des renseignements recueillis auprès sources sécuritaires, un vol de Minusma devrait les faire rallier Bamako pour cette journée de vendredi 08 mars.

Figaro du Mali