Tombouctou, 11 septembre (AMAP) Les négociations auraient abouti entre les jeunes manifestants de Tombouctou et la délégation gouvernementale de trois ministres, qui a quitté Bamako, mercredi matin, pour arriver à l’aéroport de la ville où elle a été accueillie  par le gouverneur, Koïna Ag Ahmadou, a appris l’AMAP, de sources proches des discussions.

La délégation gouvernementale, comprenant le ministre de la Communication, chargé des Relations avec les Instituions, Porte-parole du gouvernement, Yaya Sangaré et ses collègues en charge des Infrastructures et de l’Équipement, Traoré Seynabou Diop et du Dialogue social, du Travail et de la Fonction publique, Oumar Hamadoun Dicko, a rencontré les manifestants pour leur faire comprendre que toutes les localités du Mali bénéficient d’une égale considération de la part du gouvernement.

La délégation et les jeunes manifestants sont en train de saisir le document final qui sera rendu public dans les prochaines heures, ajoutent les mêmes sources.

Deux groupes de jeunes de la ville protestent, depuis quelques jours, pour la reprise des travaux de la route Tombouctou-Goma Koura et contre l’insécurité. Les jeunes du « Collectif Tombouctou réclame ses droits » et du « cadre de concertation et d’action pour  Tombouctou », en guise de protestation, ont installé des barricades. Ils ont aussi enflammé des pneus sur les grands axes de la ville.

A leur arrivée, les ministres ont rendu une visite de courtoisie à la Mission intégrée multidimensionnelle des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), puis ont rencontré les leaders des jeunes manifestants sous une tente, aux couleurs nationales, érigée pour la circonstance.

La rencontre à huis clos s’est déroulée en l’absence des autorités de la ville et de la Région, selon les exigences des jeunes. La presse a été autorisée à faire des photos mais pas à assister aux débats.

Autour de la table de discussions, on a noté la présence de l’Imam de la mosquée Sidi Yehia et de deux responsables de la MINUSMA.

MS/MD (AMAP)