Le 25 novembre 2019, après la diffusion du journal de 20 heures de la télévision nationale, des jeunes du «Collectif Tombouctou réclame sa route» ont investi les locaux de la station régionale de l’ORTM.


Cette action avait pour but de faire comprendre au personnel local de la télévision nationale que le jeune Mohamed Ag Ibrahim qui a été  interviewé dans le reportage de la cérémonie de reprise des travaux de la route Goma-Coura/Tombouctou, n’a pas été mandaté par le Collectif pour participer à cet évènement présidé par le Premier ministre Boubou Cissé.
En effet, si le «Collectif Tombouctou réclame sa route» a apprécié le redémarrage des travaux de la route, cependant il a déploré le fait qu’il n’a pas été officiellement invité à la cérémonie. Frustrés, le président du Collectif et certains de ses camarades sont allés interrompre le programme de la station régionale de l’ORTM.
Sous la pression, les travailleurs de la station locale ont ainsi enregistré une déclaration de «recadrage» du président du Collectif qui a été diffusée dans la dernière édition du soir de l’ORTM. Pendant que ce mouvement d’humeur des jeunes se déroulait, un méga concert se tenait au monument des Martyrs pour célébrer la reprise des travaux de la route Goma-Coura/Tombouctou. C’est hier matin que la station régionale de l’ORTM a repris son programme normal. Tout est bien rentré dans l’ordre.

Moulaye SAYAH
Amap-Tombouctou

Source: L’Essor-Mali