Un employé de l’Onu tué au Mali lors de l’attaque d’un convoi

BAMAKO (Reuters) – Des hommes armés ont attaqué vendredi au Mali un convoi de l’Onu, tuant un travailleur contractuel civil et en blessant un autre, a annoncé la Minusma.Le convoi, parti de Kidal (Nord) pour rejoindre Gao, a été la cible de tirs à une centaine de kilomètres au nord-est de Bourem, a précisé sur Twitter la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali.

“Cette attaque perpétrée par des éléments non identifiés est intolérable”, est-il écrit.

Forte de quelque 13.000 personnels, dont 11.200 militaires, la mission de l’Onu, qui déplore plus de 250 victimes depuis son déploiement en 2013, ne précise pas la nationalité des deux employés atteints.

Le Mali reste le théâtre d’attaques djihadistes malgré la présence militaire de la France au côté de la Minusma.

(Reportage Tiemoko Diallo, rédigé par Nellie Peyton, version française Sophie Louet, édité par Camille Raynaud)

Vous allez aimer lire ces articles

Au Burkina Faso, des coups de feu entendus dans plusieurs casernes

Face à Wagner et la junte, l’UE agite les sanctions tout en s’efforçant de garder un canal ouvert

Mali: le camp français de Barkhane à Gao visé par des tirs «indirects» de mortier

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct