Malijet.co

Arrestation et incarcération de l’artiste Rokia Traoré : Le CSDM fait sortir le gouvernement malien de sa torpeur.

La nouvelle de l’arrestation de l’ambassadrice de la culture malienne, Rokia Traoré, a stupéfait l’opinion publique malienne et au-delà. L’une des organisations qui se sont indignées et demander la libération de l’artiste, reste le CSDM (Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne).

En marge  d’une conférence de presse organisée par le collectif « Fille Rokia », le président Mohamed Chérif Haïdara a déploré la façon dont cette icône de la musique a été mis sous les verrous.

Il a estimé qu’il n’est nécessaire de commenter un mandat d’arrêt livré par un juge, mais il est incompréhensible de penser que Rokia Traoré puisse fuir une quelconque justice « elle a un passeport diplomatique, avec un ordre de mission. Nous sommes venus nous indigner de cet abus de pouvoir de la justice belge ».

Pour le Président du CSDM, il ressort de leurs investigations qu’aucun africain, ayant épousé une femme belge, n’a bénéficié de la garde d’enfant. L’association qui lutte au nom des maliens de l’extérieur promet d’engager des actions pour combler le laxisme du gouvernement.

Pour encore exprimer leur soutien à l’artiste, le CSDM dit se mobiliser et mobiliser toutes les bonnes volontés en Europe et en Afrique afin d’éclaircir une affaire faite de violation et de discrimination.

Source: figaromali

Vous allez aimer lire ces articles

Synergie des organisations de la société civile et de la CNDH

Sur 12.469 bureaux de vote, 274 n’ont pas été ouverts à midi, le PM satisfait

Diéma : Peu d’engouement autour du scrutin du 29 mars

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct