Malijet.co

3èmes Assises de l’Alliance Ensemble pour le Mali(EPM) : L’accord politique de gouvernance et le dialogue politique inclusif au centre des échanges

Les troisièmes assises de l’Alliance Ensemble pour le Mali (EPM), plate forme d’alliance politique et électorale, se sont tenues le dimanche 14 juillet 2019, au Centre régional d’énergie solaire (Cres) de Badalabougou. C’était sous la présidence du président de l’EPM, Dr Bocary Tréta avec la présence remarquée du Premier ministre, Dr Boubou Cissé. Partis membres de l’EPM, militants et mouvements signataires de l’accord pour la paix issus du processus d’Alger, représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies, Mohamed Salleh Anadif, étaient présents à la rencontre. Ils se sont penchés sur deux thèmes majeurs. Le premier a trait à : « l’accord politique de gouvernance (APG) ». Le second sujet concerne : « la préparation du dialogue politique inclusif ».

L’objectif desdites assises, a indiqué le président  de l’EPM, Dr Bocary  Tréta, vise à outiller  les responsables politiques et cadres  de l’EPM pour assurer  le portage politique nécessaire  à la bonne tenue du dialogue politique inclusif initié  par  le  président  de  la République, IBK.

Le Premier ministre, Dr Boubou Cissé  s’est réjouit  de  la tenue   de ces 3èmes assises  au bon moment. Car, dit-il, le dialogue politique voulu par  l’ensemble de  la classe politique  et le président  de la Réplique, Ibrahim Boubacar Kéita, se matérialise  et rentrera, dan les jours à venir, dans une phase  active  de  consultations à l’intérieur, comme à l’extérieur  du Mali. Selon  Dr Boubou Cissé, l’on se saurait sans la politique et le dialogue. « Politique  et dialogue vont ensemble. En réalité, l’un ne peut  aller sans l’autre. Car la politique, dans sa manifestation quotidienne, ce sont les débats d’idées, la confrontation des arguments  et des idéologies. Le politique  ne peut donc point  se dérober  du dialogue ; il nécessite simplement  de faire  de  la  politique  s’il fuit  ou s’y refuse. Le dialogue n’est cependant  pas une panacée  et sa réussite  dans  la  recherche  de  solutions consensuelles  dépend, de l’esprit  avec lequel  nous nous engageons »,  a  déclaré Dr Boubou Cissé.

Pour Dr Bocary Tréta, la tenue  des présentes assises se justifie  amplement  au regard  de ce qui précède. Elles nous permettront  de   nous  approprier  de l’accord politique de gouvernance, de partager à l’échelle  de notre   regroupement  une vision  commune  sur  le dialogue  politique  inclusif,  d’harmoniser    les points de vues   de  nos  partis respectifs   sur son format  ou  son périmètre , son contenu au  autour  des  thèmes  à inscrire  à son agenda, la  méthodologie  qui sera  poursuivie  en termes  de  séquences  dans  le temps  et  l’espace  et enfin  de renforcer  les  propositions  de  notre alliance  en vue  de   la  rencontre  avec le triumvirat, prévue  le lundi 15 juillet 2019, dans les locaux  du Médiateur », a déclaré  le  président  de l’EPM.

Le président  de l’EPM, Tréta a rappelé dans son intervention,  la tenue  d’un forum des partis politiques dont l’EPM sera porteur. Dr Bocary Tréta  a  aussi  salué  la présence très remarqué  du Premier  ministre, Dr Boubou Cissé et son discours  qui a valeur d’orientations  des travaux  des troisièmes assises de l’EPM. Pour a rappelé  quelques points importants   des actions menées  par le président  de la République  dans  le long processus devant conduire les Maliens au dialogue politique inclusif. L’on note le discours  à la nation du 16 avril dernier  d’IBK. Ensuite vient la lettre du président IBK, adressé en mai dernier, à tous  les partis  politiques, aux mouvements et aux groupements politiques, à la société civile, aux autorités  religieuses  et  coutumières, aux centrales  syndicales  et aux syndicats autonomes  pour solliciter   leur contribution à la tenue  de ce dialogue  politique inclusif. Troisièmement, le discours d’IBK à l’occasion de l’installation des facilitateurs  du dialogue  politique inclusif, fait le 25 juin dernier, à Koulouba.

Hadama B. Fofana

Source: Le Républicain

Vous allez aimer lire ces articles

Le Président Keïta invité par Macron à prendre part au Sommet de Pau en France

De Sarkozy à Macron : Du bonnet blanc, blanc bonnet !

Dr Oumar Mariko, président de SADI : « Les militaires français sont sous le contrôle d’une vision politique »

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct