· Un premier anniversaire passé sous silence par la majorité

· « Quand l’opposition tape sur la table, la majorité tremble », dixit IBK

Réélu Président de la République du Mali le 12 août 2018 et investi dans ses fonctions le 4 septembre de la même année, Ibrahim Boubacar KEITA (IBK) a 1 an pour son second quinquennat et 6 ans au pouvoir depuis 2013. Pendant que le Chef de File de l’opposition, l’honorable Soumaïla CISSE, son principal challenger de tous les temps trempait le couteau dans la plaie lors de son point de presse le 3 septembre 2019, à la Maison de la Presse, en dénonçant les malversations financières du régime, les partis de la majorité sont restés muets comme des carpes. Aucune activité n’est envisagée, à notre connaissance pour commémorer le 1er anniversaire du deuxième mandat et des six ans d’IBK à Koulouba, par sa majorité. Ce silence coupable de la majorité présidentielle réconforte l’assertion du Chef de l’Etat selon qui « Quand l’opposition tape sur la table, la majorité tremble ».

ET POUR AUTANT, IL YA DES CHOSES A DIRE

Et pour autant, la réélection du président IBK pour un second mandat a été fêtée par ses partisans dès l’annonce des résultats provisoire par le ministre de l’Administration Territoriale le16 août 2018, sans même attendre la validation des résultats par la Cour constitutionnelle. Il faut rappeler qu’il avait recueilli 67,17 % des voix lors du second tour, le 12 août, contre 32,83 % à l’opposant Soumaïla CISSE.

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU JEUDI 5 SEPTEMBRE 2019

Par Daba Balla KEITA

Source : Nouvel Horizon