A la une : « Assimi Goïta candidat à la présidentielle de 2022 » ?

Commémoration de la journée internationale des droits des femmes, candidature de Assimi Goïta à la présidentielle de 2022, la sortie de l’imam Mahmoud Dicko sur la gestion de la transition et le M5-RFP sont à la une de la presse malienne de ce lundi.

« 8 mars : la femme à l’honneur », titre sobrement l’hebdomadaire Mali Tribune, qui consacre un long dossier à la célébration de la journée internationale des droits des femmes sous le thème « Leadership féminin, pour un futur égalitaire dans un monde de la Covid-19 ».

Depuis l’avènement de la pandémie, rappelle le journal, les femmes sont en première ligne en tant que professionnelles de santé, organisatrices communautaires. Certaines d’entre elles, poursuit Mali Tribune, sont des dirigeantes nationales figurant parmi les leaderships exemplaires et efficaces dans la lutte contre la maladie.

Dans le même dossier, Mali Tribune constate que c’est un business en moins pour des centaines de femmes leaders de groupement ou d’associations féminines. Explication du journal : « Avec la fermeture de la Comatex-S. A, elles n’ont plus la possibilité, comme les autres années, de vendre les pagnes du 8 mars

Appel à l’inclusivité

Le quotidien privé malien, Le Républicain revient, quant à lui, sur l’assemblée générale du Mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotes (M5-RFP), organisée le week-end à Bamako en vue de la « rectification» la transition en cours. « Il faut vous préparer à la base, la lutte reprend de plus belle à partir d’aujourd’hui !», galvanise l’ancien ministre Choguel Kokalla Maïga, le président du comité stratégique du mouvement dans sa déclaration finale.

Le site d’information Maliweb s’est penché ce lundi sur la sortie de l’imam Mahmoud Dicko. « Invité d’honneur, ce dimanche 7 mars, à la rentrée politique de Esperance Nouvelle Jigiya Koura, l’imam Mahmoud Dicko a volé la vedette aux organisateurs de l’évènement », estime le site d’actualités. L’influent religieux a appelé les autorités de la transition à l’inclusivité. « On ne peut pas gérer le peuple sans le peuple », charge l’imam de Badalabougou. Il poursuit plus loin : « On ne veut pas avoir un président distant, un premier ministre froid et un vice-président je ne sais quoi… ».

Assimi Goïta candidat en 2022 ?

Et, pour finir, cette interrogation du site de Radio France international : « Mali : le colonel Assimi Goita candidat à la présidentielle de 2022 ? »

Alors que le vice-président de la transition était en tournée à l’intérieur du pays le week-end, à Bamako Issa Kaou Djim, désormais président de l’Appel citoyen pour la réussite de la transition au Mali et très proche des militaires, a lancé un pavé dans la mare : « Assimi Goïta sera notre candidat, le candidat du peuple ! Il va gagner les élections ! », rappelle RFI, qui précise que le premier concerné n’a pas officiellement réagi. « Mais selon la charte de la transition en vigueur, il n’a pas le droit de se présenter à la présidentielle de l’an prochain ».

Réaction d’un militant du M5-RFP interrogé par RFI : « Si jamais Assimi est candidat, nous allons encore sortir dans la rue pour dire clairement qu’il n’est pas habilité à se présenter. » « Le débat ne fait que commencer », conclut le media français.

Source: benbere

Vous allez aimer lire ces articles

Frappes au Mali : la France nie toujours avoir tué des civils

Mamadou Seydou Coulibaly : un bon début chaotique !

Pour rectifier la transition politique qui est dans l’impasse totale : Le M5-Rfp choisit l’option de la rue à la fin du Ramadan

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct