Malijet.co

Adoption en Conseil des ministres d’un projet de loi modifiant la loi électorale

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire le mercredi 21 mars 2018 au Palais de Koulouba sous la présidence de Monsieur Ibrahim Boubacar Keïta, Président de la République.

Sur le rapport du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, le Conseil des Ministres a adopté un projet de loi portant modification de la Loi n°2016-048 du 17 octobre 2016. Cette loi portant loi électorale, en dépit des améliorations qu’elle a apporté au système électoral du Mali, a révélé dans son application certaines difficultés et insuffisances qu’il convenait de prendre en charge. Le projet de loi adopté par le Conseil des ministres apporte à la loi électorale un certain nombre d’innovations parmi lesquelles on peut relever :

– la suppression du vote par anticipation des membres des Forces armées et de sécurité ;

– le choix du nom de famille comme fondement de l’ordre alphabétique observé pour l’inscription des électeurs sur les listes électorales ;

– la fixation de la durée de résidence minimum pour être inscrit sur la liste électorale de la commune du lieu de résidence ;

– la précision apportée aux opérations d’inscription sur les listes électorales ;

– l’extension au représentant de l’Etat dans le District, à l’Ambassadeur et au Consul des autorités chargées de notifier la décision de rejet de l’inscription sur les listes électorales aux intéressés ;

– le remplacement de la carte NINA par la carte d’électeur ;

– la précision des informations figurant sur le bulletin de vote ;

– la fixation d’un nombre minimum d’électeurs que doit comprendre un bureau de vote ;

– la consultation des représentants des partis politiques pour la création de bureaux de vote ;

– la possibilité donnée à la Majorité et à l’Opposition de proposer des assesseurs ;

– la réglementation plus stricte du vote par procuration ;

– le recentrage des niveaux de centralisation des résultats au cercle et au District.

Le projet de loi adopté en Conseil des ministres prévoit également, en cas de non disponibilité de la carte d’électeur, pour les électeurs inscrits sur les listes électorales, la possibilité d’utiliser la carte NINA comme carte d’électeur.

Source: Maliactu.info

Vous allez aimer lire ces articles

Adema à bord de l’implosion : Kalifa Sanogo, Dramane Dembélé et Moustaphe Dicko contre la candidature de Dioncounda

Présidentielle : Boubèye annonce de « nouvelles cartes d’électeurs », l’opposition craint « des élections bâclées »

Mopti : L’armée annonce avoir tué un djihadiste et arrêté un autre

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct