Malijet.co

Affaire de flagrant délit d’adultère à l’AN: À l’origine, une affaire de vol d’environ 1 milliard FCFA dans le bureau d’Issiaka Sidibé

Flagrant délit d’adultère à l’Assemblée nationale ? Peut-être bien ! Mais quelques jours auparavant, une des personnes citées dans l’affaire a bel et bien été accusée de vol d’une avoisinant UN (01) milliard FCFA dans le bureau du Président de l’Assemblée. Ceci expliquerait-il cela ?

 

honorable issiaka sidibe depute president assemblee nationale rpm

Nous aurions tant aimé nous passerecherchons de ce buzz qui fait aujourd’hui l’actualité, mais hélas, le devoir nous impose la vérité.

La question n’est nullement ici d’infirmer ou de confirmer l’accusation portée contre les deux protagonistes. Ceci n’est d’ailleurs pas notre mission.

Une chose est cependant sure:

Quelques jours avant le fracassant article de notre confrère 《Le Figaro du Mali 》, un fait divers visiblement anodin est servenu à l’Assemblée nationale ou du moins entre ce lieu et le quartier Sebenicoro et impliquant une charmante personne citée dans l’Affaire dite de flagrant délit d’adultère.

Ladite personne a en effet soustrait une somme d’environ 1 milliard FCFA dans le bureau du Président de l’Assemblée nationale.

Et c’est dans la filiale d’une banque sise à Sebenicoro qu’elle a tenté de déposer le magot.

Presque 1 milliard FCFA pour une simple travailleuse de l’Assemblée nationale en un seul jour.

Il n’en fallait pas pour éveiller le soupçon des banquiers. Lesquels décidèrent de la faire attendre le temps d’alerter les autorités compétentes.

Elle fut ainsi cueillie sur place et conduite à  l’assemblée nationale.

La victime récupéra son bien et demandais aux limiers de la laisser partir séance tenante car après tout, elle n’était pas étrangère au maître des lieux qui n’a visiblement pas bonne presse.

L’affaire aurait dû en rester là. Et  ce n’est que suite à ce fait divers anodin que survient le scandale d’adultère. Ceci expliquerait-il cela ?

Pour faire cours, les  bambaras disent ceci:

《Nul besoin d’escalader, tout le monde sait que le sommet d’une montagne est une plaine》.

B.S DIARRA

Source: La Sentinelle

Vous allez aimer lire ces articles

Élections régionales, locales et commuables partielles : Vers un report des joutes à mi-Mars 2018

La corvée éducative des enfants talibés à San

La demeure sénégalaise d’ATT serait la sienne

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct