La journée du 25 mai 2019  a été l’occasion pour les Maliens de connaitre le vrai visage des barons de la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA). En plus de son président Brahim Ould Sidatt qui  a été recadré pour son mépris pour l’hymne national du Mali, un autre chef de ce mouvement,  Mossa Ag Attaher affiche sa volonté indépendantiste dans sa réponse au Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Tiébilé Dramé.

 

« Je vous rappelle par ailleurs que les hymnes, les statuts, les symboles, les institutions sont justement les aspects qui constituent le contenu de l’accord et font l’objet d’un  débat pas encore définitivement réglé, car devant être revus dans la future organisation politique et institutionnelle du pays ».  Voilà un passage du texte de Mossa Ag Attaher qui a touché pas mal de Maliens. Ce passage qu’il a laissé entendre avec arrogance prouve qu’il allait, à la place de son président, manquer du respect à l’hymne national du Mali et aux couleurs du Mali. Aussi, prouve-t-il, à travers ce passage de sa réponse à Tiebilé Dramé, sa ferme volonté indépendantiste. Ce qu’il faut dire  à ce cadre de « l’Azawad » qui doit tout au Mali, c’est que les Maliens sont pour une appropriation nationale et une mise en œuvre de l’Accord de paix et de réconciliation pour le bien commun de tous les citoyens.   Ce qu’il faut aussi lui rappeler, c’est que le Mali a un seul et unique hymne national et il n’y en aura pas deux, rien ne changera dans le symbole et ni dans les institutions quel que soit les périodes du Débat. C’est d’ailleurs ce qu’a été avancé par tous les jeunes qui ont répliqué suite à sa sortie : Etienne Fakaba Sissoko, Baba Koumaré, Dr Aboubacar Sidick Fomba, …tous ont insisté sur l’unicité de l’hymne national et des couleurs nationales du Mali.

Ce passage du discours de Mossa Ag Attaher permettra également à la communauté internationale de savoir le vrai visage des barons de ce groupe signataire de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale.

Le Parena Dement « les calomnies » de Mossa Ag Attaher contre son président

Par ailleurs, l’ex-rebelle a annoncé que Tiebilé Dramé avait appelé à déchirer l’accord d’Alger. Chose qui a été démentie par le parti du bélier blanc. « Quand Mossa Ag Attaher de la CMA calomnie flagramment le PARENA et SEM TD d’avoir dit de déchirer l’accord d’Alger. Je l’invite à lire le texte que le parti du Bélier Blanc a publié au lendemain de la signature de l’accord d’Alger, le 20 Juin 2015, et qui s’intitule  » Au-delà de l’accord d’Alger » », écrit le président des jeunes du Parena, Seydou Cissé.

À en croire ce dernier, ce texte évoque clairement les vues du PARENA sur l’accord d’Alger qui, pour les dirigeants de celui-ci, comporte des avancées, mais aussi des insuffisances. À cet effet, l’accord d’Alger doit, selon lui, constituer une étape dans la quête de la paix et la reconstruction du tissu social au Mali. « Le PARENA est un parti démocratique et républicain dont SEM Tiébilé Dramé, son président, ne saurait être laxiste devant des comportements indécents et insultants la République du Mali par des situationnistes et exploiteurs de la souffrance des populations maliennes dans leur diversité du Nord comme Sud et de la diaspora », écrit le parti du Ministre des Affaires étrangères pour démentir les « accusations » de Mossa Ag Attaher contre son président.

Boureima Guindo

Le Pays