Le très loyal secrétaire administratif du BPN-RPM, le député Moussa Badiaga, a rendu le tablier, la semaine dernière. Fidèle parmi les fidèles d’IBK, il a choisi de mettre un terme à une vingtaine d’années de loyauté à l’ancien président de l’Adema auquel il a emboîté le pas à son départ de la Ruche en 2000.

Représentant de l’hémicycle malien au Parlement de la Cedeao, il n’a pu admettre d’être abandonné sur le carreau par le parti présidentiel à Nara lors du choix de l’unique représentant du RPM sur la liste commune Adema-Adp-Rpm. L’indéfectible adepte de Bocari Tréta pourrait cheminer avec un autre compère d’infortune, le député sortant Baba Hamma Kane de Dilly également laissé sur le carreau par le Rpm et devenu porte-étendard de l’Asma. En tout cas, la bataille s’annonce d’autant plus dure à Nara que l’arène électorale intéresse une autre mastodonte politique longtemps absente sur la scène. Il s’agit de l’ancienne ministre Sina Damba, qui semble déterminé à se frayer un chemin au parlement après avoir échoué à moult tentatives.

Source: Le Témoin