Après le limogeage des principaux chefs de la hiérarchie militaire suite à la tragédie d’Ogossagou Le FSD exige «le désarmement de toutes les milices et la démission de l’ensemble du gouvernement»

Au lendemain des massacres perpétrés contre le village-Peulh d’Ogossagou, les autorités maliennes ont agi avec fermeté en ordonnant la dissolution de la milice armée  »Dan Amassagou » et le limogeage des principaux Chefs d’état-major Généraux de l’armée. Ces mesures semblent insuffisantes pour le Front pour la Sauvegarde de la Démocratie (FSD). Lors d’un point de presse, tenu lundi dernier,  son président Soumaïla Cissé a exigé  »le désarmement de toutes les milices, la démission du Premier ministre et de son  gouvernement et l’ouverture d’une enquête internationale sur les différents massacres du centre ».

 

Source: l’Indépendant

Vous allez aimer lire ces articles

Mali : l’armée, miroir d’une société minée par les crises

M5 RFP : Le suicide ?

Moctar OUANE : tout le mal qu’on lui souhaite !

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct