A la faveur d’une réunion, qui s’est tenue, le week-end dernier à Koulouba, entre IBK et les groupements politiques signataires de l’Accord politique de gouvernance, le président de la République s’est exprimé sur le lourd bilan (38 morts) de la double attaque meurtrière de Boulkessi et Mondoro. Il en a profité pour régler ses comptes avec le Gal Moussa Sinko Coulibaly.

Lire la suite dans l’Indépendant

Source: l’Indépendant