Malijet.co

Arcane politique : Le parti RAMA sur les ponts baptismaux

Officiellement lancé le samedi 5 octobre dernier à la maison de la presse, le parti Rassemblement des Maliens (RAMA) a annoncé son adhésion à l’opposition politique dirigée par l’honorable Soumaïla Cissé.

Sous le parrainage de M. Paul Ismael Boro, la cérémonie du lancement du parti politique dénommé Rassemblement des Maliens (RAMA) s’est déroulée à la maison de la presse en présence de certains leaders des partis politiques invités.

Le président du RAMA, M. Nouhoum Dembelé, dans son discours, a adressé ses sincères salutations à ses militants et les personnes qui ont honoré la cérémonie de par leur présence.

Pour le parrain du parti, ce jeune parti politique mis sur les ponts baptismaux est qui là pour la jeunesse.
« Le rassemblement des maliens est une nouvelle formation politique qui a eu son récépissé le 02 septembre 2019. C’est un parti jeune mais surtout un parti des jeunes. Soyez fiers, car être jeune est une chance et un atout », a-t-il dit.

Il faut noter que le RAMA a un logo qui se présente : deux mains de couleur noire et sur un fond blanc symbole des deux grandes communautés qui ont toujours habité ensemble au Mali depuis les temps séculaires.

Le RAMA a pour devise : Même père -Même mère-Un seul peuple.
Pour les responsables du parti Rama sans la paix aucune des libertés démocratiques auxquelles nous aspirons ne peut prospérer au Mali. Cette paix, ajoutent-ils, exige de chaque malien et de chaque malienne, beaucoup de sincérité dans la gestion des affaires du pays, un sens élevé de l’honneur et de la dignité, un devoir patriotique permanent envers la nation.

Suivant les explications de son parrain, le Rama est un parti républicain. Il s’organise au service de l’engagement citoyen. Il fait sienne les valeurs de la république : la liberté, l’égalité, la fraternité, la laïcité, la solidarité et la justice. Il prône la séparation des pouvoirs, défend le pluralisme et l’indépendance de l’information dans les médias.

Enfin, pour eux, le système de gouvernance en place est à la base des difficultés que vit le peuple malien. C’est pourquoi, son parrain a déclaré solennellement son choix de rejoindre les partis politiques de l’opposition.

Badara Ali Koïta, Stagiaire

Source: Le Soft

Vous allez aimer lire ces articles

Paul Ismaël Boro au lancement du parti RAMA : ‘‘ Le système de gouvernance en place est à la base des difficultés que vit le peuple malien’’

Appel au putsch de Moussa Sinko : Ce Monsieur veut aller en taule !

Moussa Sinko Coulibaly convoqué à la gendarmerie

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct