Celui qui a été propulsé à la tête de la jeunesse et des sports Arouna Modibo Toure n’est pas en terrain miné, puisque jeune Ministre, il connait les difficultés des jeunes. Homme de dialogue, il saura réconcilié les acteurs du sport malien.  A la tête du département de l’économie numérique et de la communication, il a  apporté des innovations qui marqueront à jamais le monde de la presse.   C’est bien lui qui a rendu obligatoire la carte de presse biométrique pour les journalistes. Après la marche forcée   du mois de juin 2018 qui a eu pour conséquence une agression contre les hommes de medias, le Ministre Toure a mis à la disposition de la maison de la presse des gilets pour permettre aux journalistes d’être identifiés facilement. Ces mesures ont été salutaires. En lui confiant le département de la jeunesse, le premier Ministre  Boubou Cisse n’a pas prêché  dans le désert.

Travailleur, il ne prête pas le flanc à ses détracteurs. Avant devenir Ministre le jeune Toure a valablement dirigé la comptabilité de l’Agence nationale des collectivités territoriales (ANICT),  ensuite, il a pris les manettes du Pari mutuel urbain (PMU), qui était presque en faillite. Il a rapidement redressé les finances de la boite en envoyant au gnouf les brebis galeuses. Remarqué pour ses succès par le président de la république, il se verra confié l’ex département   de l’économie numérique et de la communication. Il est l’initiateur de startups pour permettre au Mali d’avoir des cadres compétents. Arouna a vite compris que l’une des priorités du président El Hadj Ibrahim Boubacar Keita, c’est de faire du Mali un pays émergent. Pour ce jeune supporter du Djoliba athlétique club, le Ministre Toure est une bénédiction du ciel. Car il  va mettre les bouchées doubles pour que tous les acteurs du football  maliens sachent que c’est  le Mali qui  gagne.

Mahamane Djitteye      

Source: Le Triomphe