Baba Nadio candidat de l’ADEMA en commune 5 : “L’école est la priorité des priorités” !

Pour le promoteur d’école, Baba Nadio candidat de l’Adéma aux députations en Commune V, l’école demeure la priorité des priorités. Il promet de s’attaquer à ce dossier dès son entrée à l’hémicycle et de faire au Mali un taux de réussite à 80 % au bac. Ensuite vient chez lui, la Sécurité. Lisez…

Mali Tribune : Qu’est ce qui a motivé votre candidature à ses députations ?
Baba Nadio :
 D’abord c’est une candidature soutenue et sollicitée par la jeunesse. Par la jeunesse Adéma en premier lieu et les jeunes de mon quartier après. Ensuite il y’a que le parti m’a fait confiance en Commune V et je suis candidat.

Mali Tribune : Quels seraient vos atouts vu l’affrontement un peu chaud ? Nous savons que la députation en Commune V n’est pas chose aisée.
B. N. :
 Je ne vois pas en quoi la Commune V peut être singulière par rapport aux autres communes du Mali. C’est partout la même chose. Ce sont des femmes et des hommes en indépendant ou à travers des partis politiques qui se sont présentés. Chacun ira demander le suffrage donc la voix du peuple. Mon premier atout est que je suis en Commune V depuis 38 ans. Je suis promoteur d’école. Je suis à la tête de 6 établissements (enseignement fondamental, secondaire et professionnel). Je suis un homme du peuple avec la base matin, midi et soir. Je suis moi-même enseignant. Mon dernier cours, je l’ai donné le 10 octobre dernier. Le 13 octobre j’ai fait un accident. Ce qui m’a éloigné de la classe. En Commune V j’ai enseigné 10 000 élèves au minimum. Ce sont mes enfants et un papa de 10 000 élèves dans une commune, n’a rien à craindre. Je pense. Et après, je suis candidat de l’Adéma en alliance avec L’URD, et ADP-Maliba. Je suis convaincu que c’est la meilleure liste de la Commune. En classement, nous sommes le 2ème, le 3ème avec le parti classé 3ème sur l’échiquier politique national en 2018 (ADP-Maliba). Nous sommes un gros morceau et partons très confiants.

Mali tribune : Quel dossier vous tient le plus à cœur et auquel vous-vous attaquerez, une fois élu député ?
B. N. :
 L’éducation ! En tant que promoteur. Ensuite la sécurité. La priorité des priorités pour moi est de faire intégrer tous les enfants du pays du Nord au Sud à l’école. Dès que je deviens député ma priorité, c’est de m’attaquer à la question de l’école. C’est de tout faire pour qu’il ait beaucoup d’écoles publiques, et que le taux de scolarisation soit 80, 90 %. C’est de renverser cette équation de 20 % d’admis au bac à 80 %. La seconde priorité, c’est la sécurité. Tous les jours au Mali, il y’ a des tueries. Il est temps aujourd’hui qu’on torde la main à tout le monde, le gouvernement et les protagonistes à venir au dialogue afin de repartir sur de nouvelles bases.

Mali Tribune : Peut-on savoir, pourquoi l’éducation vient avant la sécurité pour vous ?
B. N :
 Pour moi, même en tant de guerre, les écoles peuvent être épargnées. Si en temps de paix, l’école est fermée, demain le Mali serait quoi ? On peut tuer certains mais surtout d’autres partent à l’école, ils pourront relever les défis. Lorsqu’on tue au Nord et au Centre et qu’en même temps dans les 3 parties, il n’y a pas d’école, c’est la catastrophe. Quand on ferme les écoles, on ouvre la porte à l’ignorance. Et d’ailleurs la guerre ne concerne que les adultes. Les enfants doivent aller à l’école. Malheureusement aujourd’hui, on voit que toutes les écoles sont fermées pour cause de coronavirus. L’école est la priorité des priorités.

Propos recueillis par
Koureichy Cissé

Source: Mali Tribune

Vous allez aimer lire ces articles

Mali : IBK contre-attaque et coupe les têtes de la manifestation

URGENT: Mountaga TALL et Choguel Kokala MAIGA arrêtés par les forces de l’ordre

Manifestations au Mali : 3 morts, plusieurs blessés et arrestations, des dégâts matériels “importants”

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct