Brèves : l’unité du M5 volée en éclats- Bathily vs Choguel – Pénurie de gaz domestique ?

L’unité du M5 volée en éclats

Mouvement hétéroclite, le M5-Rfp tente de survivre au départ du chef de l’Etat. C’est le constat qui se dégage ces derniers jours. Juste après la concertation nationale, le M5-Rfp avait émis des réserves sur la feuille de route. Ensuite, il reproche au CNSP de produire un autre document qui n’a pas été présenté aux participants. Dans une déclaration, le M5-Rfp condamne la prise en compte unilatérale de très nombreux points du document qui n’avaient fait l’objet ni de rejet ni même de réserve dans aucun groupe. Le M5-Rfp dénonce également des rajouts à la Charte qui n’ont jamais été soumis à débats. Autant de raisons, pour «le M5-RFP de se démarquer du document produit qui ne reflète pas les points de vue et les décisions du Peuple malien». Un contre-pied qu’une bonne partie du mouvement n’ose pas, et qui a déjà pris fait et cause pour le CNSP et avalisé les conclusions de la concertation nationale pour la transition. Un autre bras de fer qui se profile à l’horizon.

Bathily vs Choguel

Depuis lundi une histoire de tentative de meurtre de Me Mohamed Aly Bathily fait le tour de la toile. Le nom de Choguel Kokalla est cité dans cette affaire qui n’a pas livré tous ses secrets. Des explications, on peut retenir que dans la nuit du 18 au 19 août 2020, des hommes armés ont tiré à balles réelles au domicile de l’avocat et membre influent du M5-RFP. Qui en veut à Me Batilly ? Les jours à venir nous édifieront sur cette affaire qui pollue l’atmosphère au sein du mouvement du 5 juin. Seule une vraie enquête permettrait de connaître les dessus de cette tentative d’assassinat. UN REPAS DE CORPS ? L’armée était-elle divisée avant le coup d’Etat du 18 août dernier ? C’est la question que l’on se pose au regard des tentatives de rapprocher les troupes de la hiérarchie. En plus du département sur le terrain, les responsables de la junte sont invités à partager des repas de corps dans les différentes garnisons. Des moments importants dans la vie militaire puisqu’ils permettent de discuter en famille des conditions de vie des soldats. Pourquoi tant d’engouement pour ce repas de corps ? Il laisse apparaître que, dans un passé récent, l’unité était la chose la moins partagée au sein de l’armée. C’est désormais un triste souvenir et la cohésion est de mise.

Pénurie de gaz domestique ?

Le gaz domestique est de plus en plus introuvable. C’est un fait réel qui préoccupe les ménages surtout en cette période de pluie où le charbon se fait également rare. Pourquoi une telle pénurie ? Certains pointent un doigt accusateur sur la direction nationale de la consommation, du commerce et de la concurrence qui manque de réflexe d’anticipation. Malgré une forte subvention à lui accordée, pour assurer l’approvisionnement correct du marché, la DNCC fait la sourde oreille et joue à un traitement sélectif dans l’octroi de la subvention. Plusieurs sociétés en règle et qualifiées dans le domaine ne peuvent pas mettre sur le marché le gaz domestique à cause d’un monopole imposé par le directeur de DNCC, Bokady Doumbia. Une affaire sombre à suivre !

 Source : Sud Hebdo

Vous allez aimer lire ces articles

Coopération Mali-Togo : le ministre togolais des Affaires étrangères Robert Dussey a été reçu par le président Bah N’DAW

Par le divorce CMAS et M5 : Issa Kaou Djim espère-t-il un siège au sein du CNT ?

Sécurité au Sahel: l’ONU favorable à un dialogue avec des groupes djihadistes

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct