Malijet.co

Campagne pour les élections législatives: Les députés candidats bluffent par leur argent, les nouveaux candidats par des fausses promesses !

« Bonjour très chères populations. Je suis là dans le cadre de la campagne des élections législatives dont le premier tour est prévu pour la fin de ce mois. Je suis venu vous demander d’avoir confiance en moi afin que je sois député, votre représentant à l’Assemblée nationale du Mali. Une fois élu, je vais vous représenter valablement à l’hémicycle. Je serais votre voix et je transmettrais vos messages aux autorités compétentes. Je défendrais corps et âme votre cause. Avant de voter toute loi, je viendrais demander votre avis. Et après l’avoir voté, je viendrais vous faire le compte rendu. Je contrôlerais l’action gouvernementale comme la loi me le recommande. Je vais vous donner le bonheur, la terre, le ciel, bref tout ce qu’il vous faut ». Voilà un message de campagne qu’on peut attribuer à un candidat aux élections législatives prochaines.

En effet, la campagne électorale pour les élections de députés a commencé hier dimanche 08 mars 2020 sur toute l’étendue du territoire. Les candidats, avec des sacs remplis de promesses jamais réalisables, sont face à ces populations au nom desquelles on vote toutes les lois, bonnes ou mauvaises. Ces moments de campagnes, c’est l’heure pour les anciens députés candidats à leur propre succession ayant trahi les populations, de venir devant celles-ci, mais avec des poches remplies de billets de banque. Leurs mots de campagne ne sont que l’argent devant lequel l’électeur malien est faible telle la souris devant le chat. Aux chefs de famille, le puissant député candidat tend un billet de 10000F et tout est ok. Aux associations des femmes du village, il donne des marmites et quelques CFA. Le député irresponsable sait aussi comment acheter la naïveté de cette jeunesse qui préfère son prix de thé à son avenir. À elle, l’élu candidat tend le prix du thé et le business est réglé. Tout le monde est donc acheté. C’est exactement ainsi que se déroule la campagne électorale avec les anciens députés candidats dont le résultat est plus que décevant.

Quant aux nouveaux candidats, ils ont des bons mots pour tromper la population toujours victime de son faible esprit d’analyse et de son intérêt pour le matériel en lieu et place d’une vision politique. Depuis hier, certains de ces nouveaux candidats, sachant très bien que les populations ne savent pas les rôles d’un député, sont en train de les mentir avec les propos comme « je vais vous construire des écoles, je vais vous donner des châteaux, je vais vous donner… ». Ils diront aux populations tout sauf le rôle d’un bon député, qui est loin d’être celui qui passe son temps à dormir à l’Assemblée nationale à voter toutes les lois, mêmes les plus mauvaises.

Les populations doivent faire attention à ces catégories de candidats qui sont responsables des maux de notre pays. Elles doivent écouter attentivement les candidats et voter pour les plus sincères. Même s’ils ne sont pas nombreux, il y en a quelques-uns qui sont sérieux.

Il est temps que les électeurs obligent les candidats à mener de vraies campagnes électorales. Cela se passe par la sanction des anciens députés candidats sans résultats, marchands d’illusions et de fausses promesses de bonheur. Seul le choix des bons candidats nous permettra d’avoir une Assemblée Nationale digne de nom !

Aissata Djitteye

Le Triomphe

Vous allez aimer lire ces articles

LEGISLATIVES À KAYES : Aliou Boubacar Diallo écrase la concurrence !

ALLIANCE RPM-ADEMA-PS EN COMMUNE VI : La victoire à portée de main avec plus de 2000 voix sur son challenger

Mali: le chef de l’opposition enlevé “va bien”, négociations pour sa libération

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct