Centre de Bagadadji : Des responsables du RPM accusés d’avoir bourré les urnes.

La capitale malienne connaît ce dimanche une grande fluidité dans la circulation. Une situation peu surprenante au regard du contexte dangereux lié au COVID 19.Les opérations de vote se déroulent dans les différentes commune de Bamako. Le constat de nos correspondants sur le terrain n’est pas amer. Au centre de vote de l’école fondamentale Ismaila Diawara de Quinzambougou, les agents électoraux étaient dans les bureaux.


Cependant, nos équipes soulèvent un manque de kit de lavage. Un seul kit de lavage des mains pour l’ensemble de l’école, signale-t-on. Aussi, c’est un bidon de gel dans les bureaux de vote au nombre de 34.

Sur le plan sécuritaire, environ 250 policiers et gendarmes assurent la sécurité. C’est l’un des centres le plus sécurisé car l’école abrite le bureau de vote de Karim Keita, fils du président de la République.

Source : Figaro du Mali

 

Vous allez aimer lire ces articles

Politique de diviser pour mieux régner : les putschistes à la manœuvre avec des nominations des jeunes du M5-RFP

L’organe législatif de la transition : un militaire démissionnaire pressenti à sa tête

Conseil Nation de la transition : guerre de l’appropriation !

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct