Malijet.co

Comment l’ancien ministre Malick Alhousseini Maïga  a voulu s’approprier de l’EDM SA !

Quelques semaines après sa nomination en juillet 2016 à la tête du ministère de l’Energie et de l’Eau, l’ancien ministre Malick Alhousseyni s’était très vite donné la mission d’avoir la société Energie du Mali dans son escarcelle, eu égard aux avantages que la plus puissante société rattachée à son département pourrait lui offrir.

De nos jours, le désordre créé par les agissements de l’ancien ministre Malick Alhousseyni au sein de la Direction de l’Energie du Mali est un sujet de débat.

Une source introduite auprès de l’EDM SA explique que c’est bien Malick Alhousseyni qui avait promis à Monsieur Mohamed Yehia Camara, en poste à la Direction de contrôle de l’EDM SA, le poste de Directeur Général, en lieu et place de l’ancien Dramane Coulibaly qu’ils finiront par combattre sans Merci.

À l’EDM où la colère est vive depuis un mois, l’on pointe la responsabilité de Malick Alhousseyni sur la stagnation des réformes et projets d’innovation. Car, des agissements de cet ancien ministre, un climat de méfiance est né entre administrateurs et collègues qui se regardent désormais en chiens de faïence.

A y voir de près, Malick Alhousseyni a maladroitement monté les uns contre les autres avec un esprit de diviser pour régner.

Sa soif de pots-de-vin l’a entrainé à haïr l’ancien DG Dramane Coulibaly qu’il voulait faire remplacer par son protégé Mahamadou Yehia Camara de la Direction du contrôle de l’Edm. Ce dernier aussi, fut émerveillé par la folle promesse du ministre.

Mais, pour réussir leur coup, ils trouvaient nécessaire de salir Dramane Coulibaly alors DG et sans complexe face à son ministre.

C’est pourquoi, à la grande surprise du Conseil d’administration de la Direction, Koni Expertise, une société d’audit aux motivations sulfureuses est mise en mission : faire tout son possible pour faire passer Dramane Coulibaly comme un vulgaire mouton noir de la boite.

Le pire des péchés du DG Dramane fut son refus de se faire marcher dessus par son ministre de tutelle, fou d’argent et des avantages exorbitants qu’il pouvait avoir venant de la boite.

En ligne de mire, une campagne de diabolisation est entamée sur le DG Dramane. Puis s’en suit le refus du ministre de débloquer les fonds de subventions qui devraient permettre à l’Edm de faire face à ses dépenses durant les périodes de forte chaleur.

Si l’objectif de Malick était d’écarter le Directeur Général Dramane, il voyait en aval la possibilité de mettre la pression sur certains membres du CA de l’EDM afin de favoriser l’installation de son protégé Mahamadou Yehia Camara. L’homme sur qui il comptait pour s’enrichir illégalement sur le dos de l’Edm.

Sa surprise fut grande lorsque les plus hautes autorités se sont saisi de la situation tout en entérinant la nécessité de trouver un DG dans une transparence totale. D’où la nomination de Sambou Wagué, plus tard devenu ministre.

Quelques temps après, se présente Koni Expertise avec le rapport commandité de Malick Alhousseyni,  qui non seulement était cousu de contrevérités, mais aussi, tenait à salir l’ancien DG Dramane Coulibaly. Heureusement, à part le fameux Mahamadou Yehia Camara, l’écrasante majorité des responsables de la société voient mal le sérieux qui puisse être accordé audit rapport qui tient à venger. Heureusement que Malick qui se sait héros dans la calomnie, n’est plus ministre pour entacher l’honneur des honnêtes citoyens.

Déjà, le Conseil d’administration de la Direction de l’Edm planche sur un audit de gestion et de responsabilité concernant les retards et dégâts financiers occasionnés par l’ancien ministre et complices.

Aoua Konaté 

La Loupe

Vous allez aimer lire ces articles

En un mot : Dossier encombrant

Contestation du pouvoir IBK : Vers des actions de sabotage du programme présidentiel ?

Concertations sur le projet de découpage administratif : Le FSD rejette l’offre de balkanisation

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct