Malijet.co

Commission Spéciale d’enquête sur l’affaire dite des « avions cloués au sol » : les députés reconnaissent sa pertinence

Les députés ont adopté la résolution de mise en place d’une  Commission spéciale d’enquête. C’est suite à la saisine de l’Assemblée nationale par le Chef de file de l’opposition. En effet, Soumaila Cissé a demandé  sa mise en place pour effectuer des  investigations sur des faits de détournements, malversations financières, achats d’avions,  d’hélicoptères et d’équipements militaires.

 

Ces faits, indique la résolution sont susceptibles de constituer des infractions à la loi pénale et aux procédures de passation des  marchés publics.
Ces  dénonciations, souligne la résolution,  doivent être planifiées afin d’engager une  procédure judiciaire contre les auteurs et complices de ces faits.  Le parlement a rappelé que le contrôle de l’action gouvernementale  et de tous les aspects de la vie publique nationale font partie de leurs  prérogatives constitutionnelles. Donc, l’Assemblée nationale tient compte de l’impérieuse nécessité de rendre compte au peuple de l’utilisation des biens publics et de faire la lumière sur les faits dénoncés. Ils ont rappelé la volonté et l’engagement du président IBK de lutter contre la corruption et la délinquance financière. La résolution exhorte les députés à mener la lutte pour la bonne gouvernance. La Commission spéciale d’enquête usera donc  de tous les moyens pour atteindre l’objectif assigné et faire la lumière sur les faits dénoncés, dans l’intérêt du peuple malien. Un délai de deux mois sera accordé à la commission qui sera composée de 15 membres, dont 5  pour le RPM, 3 pour l’APM, 2 pour l’ASMA/CFP, 2 pour la VRD, 1 pour l’ADEMA, 1 pour RENOUVEAU et 1 pour les Non INSCRITS.

B.D

Canard Déchaîne

Vous allez aimer lire ces articles

Le Président de la République, Chef de l’État, son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Keita, s’est exprimé officiellement sur la tragédie militaire survenue à Boulkessi suite à l’attaque terroriste

IBK : « aucun putsch militaire ne prévaudra au mali, qu’on se le dise. Cela n’est pas du tout à l’ordre du jour et ne saurait nous inquiéter »

IBK : « je ne protège personne, tous ceux qui ont détourné les fonds publics en rendront gorge ! »

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct