Confiscation du M5 RFP : La guerre ouverte contre Choguel?

Les dérives du Premier Ministre Choguel Kokalla Maiga n’ont cessé d’exaspérer une bonne partie du Comité stratégique. En effet, avant que le choix ne soit porté sur lui, en dépit des hésitations sur sa désignation, l’actuel Premier Ministre a continué à garder son poste de président au sein du mouvement de contestation.

Comment peut-on s’étonner que des ministres et des conseillers soient encore dans la rue publique alors qu’ils devraient être occupés à faire bouger les lignes de la transition. Mais selon des hautes personnalités du M5 RFP, notamment du comité stratégique, le Président s’est inscrit dans une dynamique d’ignorance et de mépris envers ses anciens compagnons qui ont contribué au coup d’Etat contre lBK.

Aujourd’hui, Modibo Sidibé, Me Mohamed Ali Bathiliy, Konimba Sidibe ou encore Mme Sy Kadiatou Sow, Cheick Oumar Sissoko et Aliou Sidibé déplorent que le M5 RFP n’a aucune influence sur la marche de la transition qui a dévié de ses objectifs.

Les personnes ci-dessus sont signataires d’une lettre qui invite à un débat spécial pour mettre les choses au point. Dans ledit document, il ressort que le PM et ses ministres M5 ( Foune Coulibaly, lbrahim lkassa Maiga, Oumarou Diarra, Modibo Koné et Souleymane Koné, conseiller à la primature) ont semblé obtenir  tout.

Les doléances du mouvement, portées dans le PAG sont totalement ignorées. La plainte introduite à la cour suprême pour solliciter la dissolution du CNT n’est plus à l’ordre du jour.
Idem des crimes liés aux tueries des 10, 11 et 12 Juillet 2020 dans la répression féroce commise par les forces de l’ordre.

Mais ces leaders du M5 RFP estiment que le Premier Ministre Choguel Kokalla a fait du M5 RFP une caisse de résonance du gouvernement et un instrument de partage de gâteau.
Ces têtes du comité stratégique ont aussi dénoncé que des jeunes et d’autres membres proches du chef du gouvernement s’adonnent à des invectives. Même s’ils ne l’ont pas mentionné, des voix comme Allaye Bocoum, Jeamille Bittar, Nouhoum Togo ou même Adama Ben Diarra et Aboubacar Sidick Fomba au sein du CNT, traité d’illégal, portent ces messages du chef du gouvernement.
Le M5 RFP est donc livré à une nette division et l’impression que le locataire de la Primature donnait n’est pas visiblement la bonne. Ses prises de position critiques contre les acteurs politiques du mouvement démocratique ont aussi, selon les signataires du document, prouvé qu’il ne les respecte pas.
Quelle va donc être la suite et les actions dans un contexte difficile et d’isolement de notre pays? Ces leaders veulent-ils prouver que la méthode du PM est suicidaire ? Leur rencontre spéciale le dira

Vous allez aimer lire ces articles

Tiégoum Boubèye Maïga sur Joliba Tv news : ‘’Au Mali, la presse est le secteur qui a embauché le maximum de chômeurs ! ‘’

Issa Kaou Djim : ‘’Dr Oumar Mariko est un patriote’’

Des leaders d’opinion reçus à la Primature

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct