Contestation de la gouvernance : IBK veut préserver le verrou Boubou

En s’inscrivant dans une campagne pour faire démettre le Premier ministre, Dr Boubou Cissé, l’imam Mahmoud Dicko et ses amis politiques pourraient produire l’effet contraire… Surtout que le leader religieux avoue que c’est lui qui avait proposé Dr Boubou Cissé au poste de chef du Gouvernement. Qu’est-ce qui s’est passé entre temps? Silence et boule de gomme!

 

L’on pourrait reprocher à l’imam de se donner trop de pouvoirs en voulant faire et défaire les dirigeants d’un Mali, Etat laïc. Pour rappel, Mahmoud Dicko avait publiquement reconnu s’être trompé en faisant voter pour IBK en 2013. L’on se poserait beaucoup de questions sur le guide religieux qui se trompe trop souvent sur ses choix concernant l’avenir du pays.

En outré, l’imam a laissé entendre que le PM Boubou Cissé serait l’homme de la France. Ce qui va conforter Paris à conseiller IBK de ne pas se défaire du locataire de la primature, l’acteur majeur du Dialogue national inclusif. Et IBK conclura qu’en se séparant de son PM, il ferait sauter le dernier verrou, la véritable soupape de sécurité de son régime. Surtout que Boubou Cissé est fortement soutenu par l’influent chérif de Nioro et par plusieurs acteurs politiques dont le député Mamadou Diarrassouba du RPM.

BDS

Mali Horizon

Vous allez aimer lire ces articles

Sécurité d’Etat : Lassine Doumbia quitte ses fonctions pour un autre poste de responsabilité.

Mali: Ce que le nouveau Président Bah N’Daw promet et »en prends ici le serment »

Le président de transition du Mali investi, sanctions ouest-africaines maintenues

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct