COOPÉRATION : Visite au Mali du ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, M. Jean-Yves Le Drian.

La salle de presse de la Primature a servi de cadre ce lundi 26 octobre 2020, à la signature de cinq importantes conventions entre le Mali et la France, pour un montant estimé à plus de 93 milliards de F CFA. C’était à l’occasion de la visite qu’effectue en ce moment dans notre pays, le ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, à la tête d’une importante délégation.

 

La première convention porte sur une ligne de crédit en faveur de la Banque nationale de Développement agricole (BNDA) sous la forme d’un prêt de 26,4 Mds de F CFA assorti d’une subvention de 1,5 milliard de F CFA.

La seconde porte sur un prêt de 36,3 Md de F CFA rétrocédé à EDM.SA pour le financement de la Boucle haute tension nord de Bamako.

La troisième porte sur un prêt de 19,8 Mds de F CFA rétrocédé à la Société malienne de Gestion de l’Eau Potable (SOMAGEP) pour le financement de l’adduction d’eau potable dans plusieurs villes secondaires.

La quatrième porte sur une subvention de 6,6 Mds de C CFA en faveur du Projet pour l’autonomisation des femmes et le Dividende démographique.

La dernière portant sur une subvention de 6,6 Milliards F CFA, va financer des projets de filets sociaux portés par Jigisèmè Jiri.

Côté français, toutes les conventions ont été signées par M.Jean-Yves Le Drian et le Directeur général de l’AFD. Les signataires, côté malien, ont été respectivement le Directeur général de la BNDA, le ministre de l’Economie et des Finances M. Alousséni Sanou et le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, M. Zeïni Moulaye.

A la fin de la cérémonie, le Premier ministre M. Moctar Ouane et son hôte français qui avaient eu peu de temps avant, un long entretien en tête à tête, ont fait chacun une déclaration avant de se prêter à quelques questions de la presse.

Le ministre Le Drian pour qui ces signatures illustrent la solidité des liens entre la France et le Mali, a ainsi salué les avancées enregistrées dans le processus de la Transition conduite par les nouvelles autorités maliennes.

Il a déclaré à ce propos qu’il appartenait « d’abord et avant tout aux Maliens, de trouver la solution à la crise qu’ils traversent ». La France et l’Union européenne sont quant à elles, disposées à apporter leur plein soutien pour une coopération renforcée et rénovée.

Dans sa réplique, le Premier ministre s’est réjoui de la signature de ces conventions qui traduit le soutien constant que les partenaires du Mali en général et la France en particulier apportent à notre pays. Il a rappelé la forte aspiration des Maliens au changement et à la construction d’un nouveau Mali. Pour y parvenir, le gouvernement de Transition s’est fixé des objectifs qui sont le renforcement de la sécurité, l’adoption des réformes institutionnelles et la promotion de la bonne gouvernance.

Moctar Ouane a affirmé la détermination du Gouvernement à poursuivre la lutte contre le terrorisme et à tenir les engagements, tant régionaux qu’internationaux pris par notre pays.

Le Chef du Gouvernement est enfin revenu sur la nécessité de l’accompagnement de la communauté internationale, pour la réussite de la Transition, avec la tenue d’élections générales libres, transparentes et incontestables.

Source : La CCRP/Primature

Vous allez aimer lire ces articles

Gestion de la transition au Mali : Les membres du Conseil National de la Transition enfin connus : * La session inaugurale s’ouvre ce samedi

Moctar Ouane, 1er ministre du Mali: dialogue avec les jihadistes «en cours» en «prolongement de l’action militaire»

Quête de légitimité personnelle : Ce qui reste du Mali

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct