Accompagnement des forces partenaires

Dans le cadre du Partenariat militaire opérationnel (PMO), neuf officiers des Forces armées nigériennes (FAN) ont suivi une formation de Guetteur aérien tactique avancé (GATA) sur la Base aérienne projetée (BAP) de Niamey avec une mise en pratique à Ouallam. Lors de la remise de diplômes, le commandant de la BAP a félicité l’ensemble des GATA pour le travail réalisé, soulignant l’importance des rencontres et des échanges avec les équipages des avions de chasse et de drones.

 

Dans le même temps, le 16 septembre, a eu lieu la cérémonie de cession des matériels (20 motos, 12 pick-up, équipements de protection balistique et matériel de service en campagne) au profit de l’ULRI n°4 de Gao, présidée par le REPCOMANFOR Gao.

Copyright EchosMédias © 2008 – 2020. Tous droits réservés

Source : Nouvelle Libération

Opération aéroportée et contrôle de zone pour le GTD Bruno

Par ailleurs, le GTD Bruno a participé à la sécurisation de la colonne foraine de Tessit. Compte tenu des élongations et des restrictions de mobilité imposées par la saison des pluies, pas moins de 80 parachutistes du GTD ont été mis en place par une Opération aéroportée (OAP). Cette opération, réalisée de nuit, a permis de préparer l’appui aux opérations de sécurisation conduites ensuite conjointement avec les FAMa.

Dès la fin de la colonne foraine, le GTD Bruno a poursuivi ses opérations de contrôle de zone dans le Gourma pour tenir le terrain et harceler l’adversaire.

Pour mémoire, conduite par les armées françaises, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, l’opération Barkhane a été lancée le 1 er août 2014. Elle repose sur une approche stratégique fondée sur une logique de partenariat avec les principaux pays de la bande sahélo-saharienne (BSS) : Burkina-Faso, Mali, Mauritanie, Niger, et Tchad. Elle regroupe environ 5100 militaires dont la mission consiste à lutter contre les groupes armés terroristes et à soutenir les forces armées des pays partenaires afin qu’elles puissent prendre en compte cette menace.

Fanta Sakiliba avec Barkhane

Source : Nouvelle Libération

Vous allez aimer lire ces articles

MME FATOUMATA TRAORE, CHEFFE DU PROJET VLF MALI : UNE FEMME BATTANTE AU SERVICE DU MALI

RESTAURER LA CAPACITÉ DES MILITAIRES DES FAMA : L’EUTM MALI REPREND SES SERVICES

Stations de lavage pour engins à deux roues et véhicules : quels sont les enjeux ?

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct