Le Président de la République du Mali a pris part à la première édition de la biennale de Luanda. C’est sous une pluie d’ovations que le Champion de l’Afrique pour la Culture, les Arts et le Patrimoine, Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République du Mali a fait son entrée au Centre de convention Talatoma de Luanda.

Placée sous la présidence de son Excellence Monsieur Joao Manuel Gonçalves, la biennale de Luanda a démarré autour de la culture de la paix. La cérémonie d’ouverture a mobilisé des hommes de culture, des artistes, des historiens, des cinéastes, des photographes, des réalisateurs venus de partout pour célébrer l’Afrique, s’enrichir de la diversité culturelle à l’effet de converger vers la culture de la paix, au-delà, la non-violence.

 

Pour la gloire de l’Afrique, c’est à l’unisson que l’hymne de l’Union Africaine a été entonné après celui de l’Angola. En sa qualité de Champion des Arts et de la Culture, Ibrahim Boubacar KEITA a exprimé sa gratitude à l’endroit de ses pairs, en particulier le Président Joao Manuel Gonçalves qui n’a ménagé aucun effort dans l’organisation et la tenue de cette première édition, dédiée à la Culture de la paix.

 

Le Président IBK a témoigné sa sincère reconnaissance à l’UNESCO pour la constance de son accompagnement pour les questions de Culture, à l’Union Africaine pour l’avoir honoré de cette consécration et à tous les participants à cette première édition de la Biennale de Luanda.

 

En marge de la cérémonie, un panel a réuni les différents intervenants autour de la Culture, des mécanismes et approches pratiques conduisant à la reconstruction de la paix. Pour le président Ibrahim Boubacar KEITA, l’éducation est la clé de tout.

 

Par ailleurs, le Président de la République a rencontré la communauté malienne vivant en Angola. Sous l’égide du conseil de base des communautés résidant à Luanda.

Source: L’Observatoire