La MINUSMA réitère son engagement aux côtés de la population d’Aguelhok

Bamako, le 7 juin 2021 – Depuis le début du mois de mai, des individus aux desseins inavoués incitent régulièrement les populations de la ville d’Aguelhok, dans la région de Kidal, à quitter leurs domiciles, au prétexte que leur vie serait menacée du fait de la présence d’un camp de la MINUSMA dans la localité.

 

La MINUSMA dément catégoriquement ces allégations. Véhiculées sur les réseaux sociaux et par d’autres canaux, celles-ci font suite au revers subi par un groupe armé qui a tenté de prendre d’assaut le camp de la MINUSMA à Aguelhok, le 2 avril dernier.

Le chef de la MINUSMA, El-Ghassim Wane, a souligné aujourd’hui « que ces déplacements sont le fait de manipulations et de menaces émanant d’ennemis de la paix qui cherchent manifestement à saper l’action stabilisatrice de la Mission dans cette région ». Il a indiqué que la MINUSMA n’envisage pas de déplacer ce camp dont l’objectif premier est de contribuer à la protection des civils à Aguelhok. Il a, à nouveau, rendu hommage aux soldats de la paix déployés sur place pour leur bravoure et pour être toujours restés aux côtés de la population, malgré les attaques répétées dont ils ont été l’objet.

M. Wane appelle tous les acteurs concernés à faire preuve de responsabilité et à se joindre à la MINUSMA pour la mise en œuvre de son mandat en appui à la stabilisation du Mali et à la promotion durable de la paix et de la réconciliation. La présence de la MINUSMA, a-t-il rappelé, a permis la mise en œuvre de multiples projets au profit de la population d’Aguelhok, en collaboration avec les partenaires locaux.

Le Chef de la MINUSMA réaffirme son engagement à poursuivre, en toute transparence, le travail déjà en cours avec les autorités régionales, les groupes signataires ainsi qu’avec la société civile, y compris les femmes et les jeunes d’Aguelhok et des autres localités de la région de Kidal, au bénéfice des communautés locales et à raffermir les excellents rapports qui existent entre ces dernières et la MINUSMA. Dans ce contexte, la MINUSMA a ouvert une enquête pour établir les faits au sujet des allégations de violations de droits de l’homme formulées contre ses troupes.

Source : MINUSMA

Vous allez aimer lire ces articles

Coopération Mali-Canada : Un salon virtuel sur les produits et services du Mali du 8 au 9 juillet

Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale : l’offensive de charme d’Abdoulaye Diop

Affaires étrangères et coopération internationale : Le ministre Diop étrenne son come-back avec un préavis de grève de 96 h

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct