Le 22 mai dernier, le Représentant spécial du Secrétaire général (RSSG) des Nations Unies, Mahamat Saleh Annadif, a participé à un séminaire sur les contributions francophones au maintien de la paix.

Le séminaire était axé sur les meilleures pratiques et recommandations visant à améliorer la formation, les performances et l’équipement de troupes originaires de pays d’Afrique francophone.

Le RSSG a notamment exposé sur l’importance et les modalités des partenariats établis par les Nations Unies avec des organisations internationales régionales et sous-régionales, http://maliactu.info/nord-mali/paix-et-securite-la-minusma-occupe-le-terrain en fournissant des exemples de collaboration de la MINUSMA avec l’Union africaine, la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest, le G5-Sahel et l’Union européenne.

Parmi les participants, figuraient des chercheurs, des responsables civils et militaires de la Mission et du siège de l’ONU, des responsables civils et en uniforme de pays contributeurs de troupes et de policiers (Sénégal, Côte d’Ivoire, Niger, Bénin, Congo-Brazza) et des représentants d’organisations non gouvernementales internationales et de donateurs.

Au cours des quatre panels du séminaire, les participants ont formulé des recommandations visant à renforcer le rôle des pays francophones dans les missions de maintien de la paix. Parmi ces recommandations, figure l’accent à mettre sur le recrutement et le nombre de personnel francophone et de troupes francophones dans les missions de maintien de la paix francophones.

Source: Bamada.Net