Dégager le projet du plan stratégique de l’Association des centres africains de formation au soutien à la paix (Apsta) pour la période 2020-2025 pour une sortie de crise sécuritaire au Mali en particulier et en Afrique en général, tel était l’objectif d’une session de travail tenue la semaine dernière dans les locaux de l’École de maintien de la paix Alioune Blondin Beye (EMP-ABB).


Aux termes de leurs travaux jeudi dernier, les participants ont dégagé quatre axes essentiels susceptibles de faire aboutir le projet : politique et stratégies, étude et recherche, développement et renforcement des programmes de formation régionale et renforcement des capacités institutionnelles.
Dans son discours de clôture, le directeur de l’EMP-ABB, le colonel-major Mody Berethé, a salué l’adoption du plan annuel dégagé au cours de cette session. Pour lui, une synergie d’action est nécessaire pour relever le défi de l’insécurité auquel le continent africain est confronté.
Et l’officier supérieur de remercier les responsables d’Apsta pour la confiance placée au Mali afin d’assurer la présidence de l’Organisation pendant cette année.
Pour la secrétaire exécutive d’Apsta, les travaux de cette réunion redonneront à l’Organisation une nouvelle visibilité afin qu’elle serve dans un premier temps d’appui conseil à l’Union africaine et à la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) et dans un second temps de permettre à tous les pays membres de travailler en synergie. Ce plan d’action élaboré, a soutenu Mme Cécile Oyono, prouve la renaissance de l’Apsta.

Aminata DIALLO

Source: Journal l’Essor-Mali