Après la mise sous mandat de dépôt de Bakary Togola pour détournement de 9,5 milliards F CFA «Le Dialogue National Inclusif» devra exiger l’audit des services de l’assiette et de toutes les structures chargées de la gestion des fonds publics

Depuis l’arrivée au pouvoir d’IBK, en 2013, c’est la toute première fois qu’un gros bonnet du régime est inquiété par la justice dans une affaire de détournement de fonds publics. Cela, après six longues années au cours desquelles la corruption, le détournement à la pelle des deniers publics ont fini par mettre le pays tout entier à genou. Est-ce maintenant la fin de l’impunité ou le début d’un processus où des juges et procureurs courageux vont tout simplement faire face à leur mission  » de rendre justice au peuple  » ? En tout cas, un éventuel retour en arrière est désormais impossible. «Le dialogue national inclusif» en cours devra exiger l’audit de l’ensemble des structures chargées de la gestion des fonds publics et des services de l’assiette.

Lire la suite dans l’Indépendant

Source: l’Indépendant

Vous allez aimer lire ces articles

Plusieurs dizaines de millions de Fcfa détournés par une bonne dame

Sale temps pour les élus locaux : Le maire de la Commune VI, Boubacar Kéïta placé sous mandat de dépôt pour avoir vendu un espace appartenant à Lahaou Fofana à 80 millions Fcfa

Mali : Le vérificateur général remet son rapport 2019 au président de la transition

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct